Cantet avant les murs

 Ronciers, graminées, herbes folles : j'enjambe la végétation qui a envahi mon blog provisoirement en friche, pour vous inviter à lire, en ligne, l'entretien que Laurent Cantet a donné à la revue Vacarme lors de la sortie de Ressources humaines, et le dossier que nous consacrions alors à son cinéma.

ressourceshumaines-affiche.jpg

 

Ronciers, graminées, herbes folles : j'enjambe la végétation qui a envahi mon blog provisoirement en friche, pour vous inviter à lire, en ligne, l'entretien que Laurent Cantet a donné à la revue Vacarme lors de la sortie de Ressources humaines, et le dossier que nous consacrions alors à son cinéma.

Il y était question, déjà, du geste politique qui consiste à donner à voir le monde social suivant un autre rythme que celui de la visite guidée télévisuelle, en écaillant les fables qui évitent d'avoir à s'y affronter, en pariant qu'il est possible de saisir sur un mode romanesque des réalités rarement arrachées au prosaïsme des pages "économie" - celles du travail contemporain, de l'engagement syndical ou des conflits autour des 35 heures. "L’actualité est souvent perçue comme quelque chose d’impur par rapport au cinéma, on la laisse généralement à la télé et aux informations", déclarait Laurent Cantet : du refus de ce partage-là, Entre les murs porte, à ce que l'on devine, un nouveau témoignage

 

Pour tromper l'attente d'un film qu'on ne peut encore voir (mais où notre Ministre de la Restriction Nationale décèle déjà un "bel hommage" aux enseignants), il est intéressant de se souvenir que la Palme d'or 2008 prolonge une démarche de cinéma fondée sur l'idée qu'un film peut être, en lui-même et sans avoir besoin de son auteur, un "acte militant" : ce que déclarait Cantet en 2000 à propos de Ressources humaines, film où notre ministre aura sans doute du mal à déceler un bel hommage à l'intéressement des salariés...

 

Cliquez ici, donc, pour lire le dossier sur "Ressources humaines" sur le site de la revue Vacarme.

 

Quant à mon blog : promis, je reviens y tailler mes rosiers d'ici peu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.