Mathilde Mathieu
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

50 Billets

2 Éditions

Billet de blog 25 sept. 2009

A Strasbourg, Dati oublie de déclarer son mandat de maire du VIIe arrondissement

C'est sans doute un détail – mais révélateur d'une certaine désinvolture chez Rachida Dati : au Parlement de Strasbourg, où elle siège désormais comme eurodéputée, l'ancienne ministre de la Justice a négligé de déclarer sa fonction (assortie d'indemnités) de maire du VIIe arrondissement de Paris, alors que le règlement «maison» l'y obligeait.

Mathilde Mathieu
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

C'est sans doute un détail – mais révélateur d'une certaine désinvolture chez Rachida Dati : au Parlement de Strasbourg, où elle siège désormais comme eurodéputée, l'ancienne ministre de la Justice a négligé de déclarer sa fonction (assortie d'indemnités) de maire du VIIe arrondissement de Paris, alors que le règlement «maison» l'y obligeait.

C'est seulement après des coups de fil de Mediapart qu'elle a corrigé sa «déclaration d'intérêts financiers», remise au propre et en ligne vendredi 25 septembre.

Cette micro-affaire a débuté en plein coeur de l'été.

La photo de Rachi Dati sur le site du Parlement européen © 

Le 30 juillet dernier, l'un de mes contacts, fin connaisseur des us et coutumes de Bruxelles, m'envoie ce petit mail d'alerte:

© 

Immédiatement, je vais surfer sur le site du Parlement et télécharge la «déclaration d'intérêts financiers» de l'ancienne Garde des Sceaux, disponible sur sa page de présentation. Voici à quoi elle ressemble alors, fin juillet:

© 
© 

Rachida Dati avait transmis ces informations à la «Division des activités des députés» un mois après son élection, comme le règlement du Parlement le réclamait.

Les 736 représentants des 27 Etats membres sont en effet contraints de noircir le formulaire -l'Union se montrant bien plus exigeante que l'Assemblée nationale française en matière de transparence. Une annexe du règlement de Strasbourg indique clairement: «Avant de pouvoir être valablement désigné comme titulaire d'un mandat du Parlement (...), tout député doit avoir dûment rempli la déclaration». Cette annexe précise également la liste des informations à communiquer sans faute:

© 

En clair, Rachida Dati était dans l'obligation de mentionner sa casquette de maire du 7ème arrondissement (décrochée en 2008)... Ses collègues français respectent d'ailleurs la règle européenne sans rechigner, à l'image de Bruno Gollnisch (Front national), qui a déclaré son mandat de conseiller régional (ainsi que les moyens qui en découlent):

© 
© 

La plus disserte s'avère sans doute Eva Joly (Europe-Ecologie), ancienne magistrate en guerre contre de la corruption, qui signale ses fonctions de conseillère spéciale auprès des gouvernements islandais et norvégiens, ainsi que son poste de professeur à l'université de Tromsö, avec force détails:

© 
© 

En comparaison, Rachida Dati faisait donc figure de mauvaise élève cet été, en délicatesse avec le règlement. Questionnée sur le sujet le 31 juillet dernier, son assistante parlementaire à Strasbourg nous a répondu que le document serait corrigé.

Il y a quelques jours, j'ai voulu vérifier. La «déclaration d'intérêts financiers» de l'eurodéputée, cette fois, n'était même plus en ligne !

Le règlement de Strasbourg, qui commande que ces données soient publiques, n'impose certes pas que celles-ci soient accessibles sur le net -il se contente d'affirmer que «le registre peut être ouvert à l'examen du public par voie électronique»... L'ensemble des représentants français, toutefois, se dévoilent sur le web.

Après un échange de mails avec le service de presse du Parlement, pour m'étonner de l'attitude de Rachida Dati, le document a finalement été remis en ligne -dûment rectifié- vendredi 25 septembre dans la matinée. Voici le passage tant attendu:

© 

Merci donc, Mme Dati, pour cet extraordinaire effort de transparence...

PS: Ah oui, j'oubliais: cette nouvelle déclaration ne dit pas un mot sur le fait que l'eurodéputée vient parallèlement de créer une société de consulting, baptisée La Bourdonnais Consultants, qui devrait pourtant rapporter quelque argent...

PS2: à la suite de cet article, le cabinet de Rachida Dati nous a envoyé un mail, dans lequel il explique que la «déclaration d'intérêts financiers» (corrigée) de l'eurodéputée a été reçu par les services concernés du Parlement le 7 septembre, mais que ces derniers ont tardé à mettre le document en ligne...

Une précision qui ne change rien à l'affaire:

1. Cette déclaration n'a été rectifiée qu'après nos coups de fil

2. La nouvelle version n'a été ré-adressée au service concerné que plusieurs semaines après...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Traitements contre le Covid-19 : précipitation et prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.