Mathilde Mathieu
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

50 Billets

2 Éditions

Billet de blog 25 sept. 2009

A Strasbourg, Dati oublie de déclarer son mandat de maire du VIIe arrondissement

C'est sans doute un détail – mais révélateur d'une certaine désinvolture chez Rachida Dati : au Parlement de Strasbourg, où elle siège désormais comme eurodéputée, l'ancienne ministre de la Justice a négligé de déclarer sa fonction (assortie d'indemnités) de maire du VIIe arrondissement de Paris, alors que le règlement «maison» l'y obligeait.

Mathilde Mathieu
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

C'est sans doute un détail – mais révélateur d'une certaine désinvolture chez Rachida Dati : au Parlement de Strasbourg, où elle siège désormais comme eurodéputée, l'ancienne ministre de la Justice a négligé de déclarer sa fonction (assortie d'indemnités) de maire du VIIe arrondissement de Paris, alors que le règlement «maison» l'y obligeait.

C'est seulement après des coups de fil de Mediapart qu'elle a corrigé sa «déclaration d'intérêts financiers», remise au propre et en ligne vendredi 25 septembre.

Cette micro-affaire a débuté en plein coeur de l'été.

La photo de Rachi Dati sur le site du Parlement européen © 

Le 30 juillet dernier, l'un de mes contacts, fin connaisseur des us et coutumes de Bruxelles, m'envoie ce petit mail d'alerte:

© 

Immédiatement, je vais surfer sur le site du Parlement et télécharge la «déclaration d'intérêts financiers» de l'ancienne Garde des Sceaux, disponible sur sa page de présentation. Voici à quoi elle ressemble alors, fin juillet:

© 
© 

Rachida Dati avait transmis ces informations à la «Division des activités des députés» un mois après son élection, comme le règlement du Parlement le réclamait.

Les 736 représentants des 27 Etats membres sont en effet contraints de noircir le formulaire -l'Union se montrant bien plus exigeante que l'Assemblée nationale française en matière de transparence. Une annexe du règlement de Strasbourg indique clairement: «Avant de pouvoir être valablement désigné comme titulaire d'un mandat du Parlement (...), tout député doit avoir dûment rempli la déclaration». Cette annexe précise également la liste des informations à communiquer sans faute:

© 

En clair, Rachida Dati était dans l'obligation de mentionner sa casquette de maire du 7ème arrondissement (décrochée en 2008)... Ses collègues français respectent d'ailleurs la règle européenne sans rechigner, à l'image de Bruno Gollnisch (Front national), qui a déclaré son mandat de conseiller régional (ainsi que les moyens qui en découlent):

© 
© 

La plus disserte s'avère sans doute Eva Joly (Europe-Ecologie), ancienne magistrate en guerre contre de la corruption, qui signale ses fonctions de conseillère spéciale auprès des gouvernements islandais et norvégiens, ainsi que son poste de professeur à l'université de Tromsö, avec force détails:

© 
© 

En comparaison, Rachida Dati faisait donc figure de mauvaise élève cet été, en délicatesse avec le règlement. Questionnée sur le sujet le 31 juillet dernier, son assistante parlementaire à Strasbourg nous a répondu que le document serait corrigé.

Il y a quelques jours, j'ai voulu vérifier. La «déclaration d'intérêts financiers» de l'eurodéputée, cette fois, n'était même plus en ligne !

Le règlement de Strasbourg, qui commande que ces données soient publiques, n'impose certes pas que celles-ci soient accessibles sur le net -il se contente d'affirmer que «le registre peut être ouvert à l'examen du public par voie électronique»... L'ensemble des représentants français, toutefois, se dévoilent sur le web.

Après un échange de mails avec le service de presse du Parlement, pour m'étonner de l'attitude de Rachida Dati, le document a finalement été remis en ligne -dûment rectifié- vendredi 25 septembre dans la matinée. Voici le passage tant attendu:

© 

Merci donc, Mme Dati, pour cet extraordinaire effort de transparence...

PS: Ah oui, j'oubliais: cette nouvelle déclaration ne dit pas un mot sur le fait que l'eurodéputée vient parallèlement de créer une société de consulting, baptisée La Bourdonnais Consultants, qui devrait pourtant rapporter quelque argent...

PS2: à la suite de cet article, le cabinet de Rachida Dati nous a envoyé un mail, dans lequel il explique que la «déclaration d'intérêts financiers» (corrigée) de l'eurodéputée a été reçu par les services concernés du Parlement le 7 septembre, mais que ces derniers ont tardé à mettre le document en ligne...

Une précision qui ne change rien à l'affaire:

1. Cette déclaration n'a été rectifiée qu'après nos coups de fil

2. La nouvelle version n'a été ré-adressée au service concerné que plusieurs semaines après...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le fondateur de l’association Le Refuge et l’ex-directeur général mis en examen
Après les révélations de Mediapart en décembre 2021 sur les graves dysfonctionnements au sein de cette association LGBT, plusieurs plaintes avaient été déposées contre ses deux anciens dirigeants. L’ex-président Nicolas Nogier est mis en examen pour viol et agression sexuelle. Frédéric Gal, lui, est poursuivi pour deux faits de harcèlement sexuel.  
par David Perrotin et Youen Tanguy
Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal
TotalEnergies et Chevron se retirent de la Birmanie
Le groupe américain d’hydrocarbures Chevron et le géant français TotalEnergies ont annoncé vendredi leur retrait de Birmanie près d’un an après le coup d’État militaire. Les organisations de défense des droits humains avaient appelé les deux groupes à prendre une telle décision en raison des atteintes aux droits humains commis par la junte.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT