Je m’étiole…

Je m’étiole… car j’ai besoin de relations sociales, un besoin vital, essentiel, de communications, de partages…

Je m’étiole !

Sans cinéma, sans piscine, sans parc,
sans voyages, sans bibliothèque,
sans conférences, sans rencontres…

Je m’étiole,
sans l’assurance de la disponibilité d’un système de soins
que mon état physiologique nécessiterait…
Autant dire que, si par malheur, j’étais contaminé au coronavirus,
je serais mort ! Triste perspective…

Ok, je suis une vieille plante et,
il est temps que je laisse place aux jeunes pousses !

Et pourtant,
comme chacun de vous, j’ai droit à la Vie.
Et pourtant, par mon travail, j’ai gagné, à faible coût, le droit à ma pension.
Une pension récemment rognée au bénéfice des plus riches…

Je m’étiole…
car j’ai besoin de relations sociales,
un besoin vital, essentiel, de communications, de partages…

Je m’étiole…
Alors que depuis plusieurs décennies,
j’ai, je crois, contribué à valoriser l’éducation et la culture scientifiques.
Cette culture qui fait tant défaut aujourd’hui
pour guider actions et comportements face à Covid19…
Alors que depuis plusieurs années,
j’ai agi (souvent en vain) pour une modernisation de notre système éducatif…
Alors que depuis des années, j’ai tenté de tisser des liens
entre la Recherche et l’Éducation nationale…

Je m’étiole…
Alors que nous savons, collectivement, comment se développe une épidémie…
Alors que nous savons, collectivement, ce qu’est un virus,
même si nous ne connaissions pas SARS-Cov-2 !
Alors que nous savons, collectivement, l’importance des biodiversités…

Je m’étiole…
Parce que, aujourd’hui encore, ce mardi 5 mai,
les débats au Sénat révèlent une mal compréhension de ce qu’est Covid-19…
Le virus ne circule pas ! Ce sont les humains qui le font circuler…
Des humains qui ont besoin de relations sociales…
Pas de ‘’distanciation’’ !

Je m’étiole…
Parce que, pour des raisons qui restent non explicitées,
un confinement, partiel, a été prononcé, prolongé puis encore prolongé…
Parce que tout citoyen informé pouvait imaginer que le déconfinement
sera beaucoup plus difficile à réussir que le confinement…
Plus difficile encore avec le temps…
Plus difficile parce que le message sanitaire : « Gardez une distance physique »
a été brouillé pour cause d’enfermement !

Je m’étiole…
Alors qu’il serait aujourd’hui, mais hier aussi,
possible de prendre les décisions politiques avec pour objectif, la SANTE,
la vraie santé, telle que définie par l’OMS…
Parce que la santé devrait être notre objectif collectif et individuel…
Parce que notre santé implique des relations sociales,
de la communication, de l’information, de l’éducation…
Parce qu’elle nécessite des écosystèmes sains, des biodiversités dynamiques…

Je m’étiole…
Parce que le fric et les intérêts cupides dominent nos sociétés,
nous asservissent.

 Je m’étiole…
Parce que des millions de personnes s’étiolent dans leurs enfermements,
dans leurs maisons, quand elles en ont une…
dans leurs ignorances, faute d’éducation…

Dans leurs fake news, faute d’information argumentée…
Dans leurs faims, leurs soifs ou leurs maladies…
Dans leur ‘’distanciation sociale’’, faute de relations sociales !
Dans leur domination politique, faute de réelle démocratie !

Je ne veux plus m’étioler !
Pas encore !
Parce que ma colère n’est pas éteinte, pas totalement…

Parce ce que demain, mon fils, tous les enfants de la Terre,
devront vivre un monde encore plus inhumain !!!
Pourtant, elles et ils ont droit de vivre en santé et en liberté.

De pouvoir rêver aux lumières des étoiles…
Toutes les étoiles.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.