Mauro Niger
Abonné·e de Mediapart

186 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 déc. 2021

Alliances de sable dans le Sahel

A Niamey et parfois ailleurs les mariages sont de sable. Dans la plupart des cas les alliances conjugales ne durent que quelque mois. Pour le moment les signaux d’alerte et les conseils des religieux semblent être engloutis par la poussière en cette rituelle saison de l’Harmattan.

Mauro Niger
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A Niamey et parfois ailleurs les mariages sont de sable. Dans la plupart des cas les alliances conjugales ne durent que quelque mois. Pour le moment les signaux d’alerte et les conseils des religieux semblent être engloutis par la poussière en cette rituelle saison de l’Harmattan. Le vent se charge de la transporter, la poussière comme les conseils, du désert. Le ciel, d’habitude bien nettoyé, s’habille d’une couche épaisse et opaque de poussière qui, par moment, arrive à cacher le soleil, pourtant incontournable, du Sahel. Le soleil, d’ailleurs, se trouve représenté au beau milieu du drapeau du Niger, comme pour l’éclairer sans aucune dépense de gestion municipale. Les raisons de la fragilité des liens conjugaux sont multiples et, pour mieux les comprendre, il ne faudrait pas les isoles du contexte dans lequel se trouve enfoncé l’espace sahélien. Depuis des siècles siège d’empires par la suite démantelés, des pistes caravanières révisées et corrigées par des nouveaux trafics (drogue, armes et migrants exploités), séduit par des idéologie religieuses totalitaires et projets de reconquête coloniale, le Sahel vit de précaires et intéressées alliances. Le Sahel possède très peu d’amis sincères et beaucoup de compagnons avides et profiteurs, comme partout dans le monde.

En effet les liens solides ici n’existent nulle part. La France, ancienne puissance coloniale dans cet espace, les Etas Unis, l’Europe y compris l’Italie ont, chacun à sa manière, leur propre agenda et priorités. On ne voit pas, donc, dans ce contexte ‘sablonneux’, comme dans le domaine familial, on devrait trouver la fidélité et la solidité dans les liens humains qu’ailleurs est minimisée. Les politiciens cela le savent bien et aussi pour cela, profitant du temps leur assigné par les mandats électoraux, pillent autant que possible les biens du peuple. Dans le cas où le temps se révèlerait insuffisant, il suffira de changer les articles de la Constitution et rallonger les mandats à un temps indéterminé ! Cela n’est pas une expression de fidélité au peuple mais obstination à caractère totalitaire. Ce n’est pas un hasard si, depuis un certain moment, les présences militaires dans cette portion de l’Afrique occidentale, sont regardées avec suspicion et malaise. Parmi les revendications de la marche prévue et finalement interdite à Niamey pour le dimanche 5 décembre 2021, il y avait l’invitation à débattre démocratiquement sur le sens et la portée de la présence des bases militaires étrangères dans le Pays. Il s’agit d’alliances de sable qui dureront tant que les intérêts des ‘Grands’ seront garantis et protégés.

Le 80 pour cent des liens matrimoniaux célébrés dans la capitale font naufrage après à peine trois mois de vie commune ! Difficultés économiques, découverte d’une certaine incompatibilité de caractères, identité de genre en voie de redéfinition, une préparation sommaire au sens du mariage…les illusions et imaginaire trahis, voici les quelques raisons amenées pour mieux comprendre le phénomène en question. D’autres soulignent l’éphémère d’une bonne partie des rencontres amoureuses qui s’effectuent aujourd’hui par les réseaux sociaux. Messages, photos, vidéos, whatsapp et vocales semblent constituer le support d’où tout germe et tout termine, mariages inclus. Le rôle des liens familiaux traditionnels est rendu tout à fait marginal.

Au fond, comme nous l’avions préconisé maintes fois, l’apprentissage de la continuité dans le temps des alliances ne pourra que recommencer de lui, le sable. Patient, humble, silencieux, constant, précieux, chaste et fidèle qui ne demande que d’être écouté. Puissances, géopolitiques, intérêts et empires termineront. Le sable ne passera pas ! 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Et si nous avions des débats constructifs ?
La journée internationale de l'éducation de l'UNESCO, le 24 janvier, est l'occasion de rappeler que les savoirs et expertises de toutes et de tous sont essentiels pour nourrir les conversations démocratiques.
par marie-cecile naves
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès