Que l’Eglise catholique soit cohérente avec elle-même !

 

 

Compte tenu de la position de l’Episcopat français et du Vatican, il ne faut pas hésiter à vouer aux gémonies l’exemple scandaleux que constitue ce que d’aucuns osent appeler la SAINTE FAMILLE.

Le père, Joseph, n’est pas le père.

La mère est vierge.

Le fils a été conçu par l’opération du saint esprit, soit une insémination artificielle.

 

Il serait donc souhaitable que, dans toutes les églises, dans les écoles catholiques, l’on dénonce et l’on efface cette caricature de la « famille chrétienne » qui ne peut être que l’union d’un homme et d’une femme en vue de la procréation.

Pour la même raison, les vieillards et les femmes ménopausées seront interdits de mariage.

Enfin, il est maintenant avéré et cela depuis toujours, que Dieu, Créateur de toutes choses, a commis bien des erreurs que nos théologiens, en toute modestie, ont su rectifier.

Corriger la Nature, telle est la tâche des religions.

Ainsi, il est des parties impures dans les corps qui ne doivent point être montrées mais tenues cachées.

Ainsi, les tendances à aimer des êtres d’un même sexe sont contraires à la Création divine.

Et si les femmes sont écartées des fonctions sacerdotales et de la prêtrise, c’est parce qu’elles sont elles-mêmes impures, filles d’Eve qui entraîna ce pauvre Adam à commettre le péché originel, en goûtant aux fruits de l’arbre de la connaissance.

Heureux les simples d’esprit !

Vive l’ignorance et le retour à la bestialité originelle !

Amen.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.