max angel

Politologue amateur

près de Rouen - France

Sa biographie
Mettre les pieds dans le plat. Sorry ! Rechercher les vérités et les partager. S'exprimer le mieux possible et si possible avec humour. Résister à la pensée unique. Ne pas hésiter à exprimer ce que certains n'osent. Respecter les gens respectables et être intolérant avec les intolérants. Et puis, inconditionnel de la liberté grande...
Son blog
167 abonnés le blog de Max Angel
Ses éditions
Voir tous
  • Résumons la situation de cette fin 2019

    Par
    Un peu partout sur la planète, les peuples sont écœurés par les excès du néo-libéralisme qui règne en maître absolu. Jamais les inégalités de revenus et de fortune n’ont été aussi considérables qu’aujourd’hui.
  • Retraite Macron, piège à C…

    Par
    M. Edouard Philippe est venu présenter gentiment son programme voulu par le MEDEF, par les compagnies d’assurances et par les banques. Ajoutons bien entendu, le désir d’unifier ce qui existe déjà ailleurs chez nos partenaires européens, le tout à la sauce Hayek, dans le plus pur style des Chicago-boys.
  • Hommage, oh désespoir !

    Par
    Le culte de l’héroïsme à l’égard de nos soldats tombés au Sahel devient une spécialité typiquement macronienne. Comme si le cadre Grand Siècle des Invalides lui permettait d’adresser non seulement au peuple de France, mais à toutes les nations de la planète, l’image de sa grandeur.
  • CHILI : un pays laboratoire.

    Par
    Depuis des mois le Chili est en pleine effervescence. Le peuple chilien, sa jeunesse qui n’a connu que l’ère Pinochet et l’après Pinochet, n’en peut plus d’être la victime de l’ultra-libéralisme, mis en place par la CIA, avec accompagnement de la «théorie du choc», dénoncée par Naomie Klein.
  • «Dreyfus ou l’Intolérable Vérité» de Jean Chérasse en DVD

    Par
    Bien sûr, il y a le film de Polanski. J’en ai parlé sur un précédent billet en regrettant qu’il ne voie « l’Affaire » que du côté de l’armée et avec un personnage hollywoodien, le lieutenant-colonel Picquart, magistralement interprété par Jean Dujardin, seul contre tous, pour une armée « digne ».