Le capitalisme mondialisé ou la disparition programmée de l’Humanité

Le fric souverain, le capitalisme de casino, la mondialisation merveilleuse n’ont qu’un seul but : accumuler du capital.Il y a eu « l’art pour l’art », il y a « le fric pour le fric ».

Le fric souverain, le capitalisme de casino, la mondialisation merveilleuse n’ont qu’un seul but : accumuler du capital.

Il y a eu « l’art pour l’art », il y a « le fric pour le fric ».

Sujet qui n’intéresse personne, pas plus que l’avenir des générations futures. Je ne me fais aucune illusion ce billet ne fera guère bouger les internautes qui préfèrent, les scandales people, la supériorité footballistique de l’Espagne, ou les bons mots de JLM à défaut d’écouter ses analyses.

Et pourtant, Arte nous a donné un reportage « Planète à vendre » qui fait froid dans le dos.

http://www.tv-replay.fr/redirection/26-03-13/planete-a-vendre-arte-10514437.html

 

Il y est démontré que des pays se vendent à des investisseurs qui parient sur la hausse des produits alimentaires et se réjouissent par avance de l’augmentation de la population, de la raréfaction des terres arables dans les pays en décollage industriel comme la Chine et qui vont capturer les meilleures terres de l’Ethiopie, du Brésil, de l’Argentine en pratiquant une « agriculture spéculative ».

A l’heure où il faudrait dénoncer le mythe fou « de la croissance infinie dans un monde fini », à l’heure où il faudrait songer à la « décroissance », à l’heure où une meilleure répartition des richesses et une révolution de nos moyens de nous déplacer, de vivre au quotidien s’imposent, tout est mis en place pour que les bourses mondialisées, les spéculateurs s’attaquent aux moyens de survie du satellite terre.

L’agriculture spéculative, c’est le recours à la mécanisation, aux semences de Monsanto, à la monoculture de milliers d’hectares, à l’expropriation des petites exploitations et à la privatisation des terres nationalisées.

C’est donc la porte largement ouverte à la famine par extinction de l’agriculture vivrière. C’est la lutte pour l’accaparement des ressources en eau. Ce sont des guerres civiles programmées quand les peuples spoliés n’auront plus d’autre choix que la révolte ou la mort. Ce seront des guerres d’intervention de type colonial lorsque les intérêts des investisseurs seront remis en cause par ces révoltes.

Une nouvelle colonisation est en cours, celle d’un capitalisme mondialisé, diffus, avec en arrière plan les fonds souverains des états du Golfe, des managers indiens, les banques des états riches.

Le tout se faisant avec la complicité des chefs des Etats surexploités auxquels l’on ment ou que l’on achète.

 

90’ pour prendre conscience de notre avenir.

Elles viennent s’ajouter et compléter la politique néo-libérale de l’UE, le poids de l’Impérialisme US, toujours d’actualité, la nécessité pour les pays de l’Asie du S-E, Chine, Corée, Japon de trouver leur subsistance par tous les moyens aux dépens des pays les plus pauvres, les plus dépourvus, les plus corrompus, mais riches de leurs sols peu ou mal exploités et qui seront bientôt rendus incultes par l’épuisement rapide dû aux méthodes utilisées.

 

Le capitalisme moderne nous conduit droit vers le suicide de l’Humanité. Mais il a les moyens de camoufler cette réalité en détournant les opinions publiques vers des problèmes plus futiles.

 

Dormez bien les petits ! Le réveil n’en sera que plus douloureux.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.