Maxime Combes
Economiste, travaillant sur les politiques climatiques, commerciales et d'investissement
Abonné·e de Mediapart

196 Billets

5 Éditions

Billet de blog 22 sept. 2017

Hulot signe la prolongation d'un permis d'hydrocarbures en Guyane pour Total

Nicolas Hulot a pris la décision de prolonger le permis de recherche d'hydrocarbures dit de "Guyane-Maritime" au profit de Total. Alors que le ministre d'Etat affirme vouloir "mettre fin aux énergies fossiles" à travers un projet de loi qui est en cours d'examen par l'Assemblée nationale, cette décision illustre le manque de détermination du gouvernement et les limites de ce projet de loi.

Maxime Combes
Economiste, travaillant sur les politiques climatiques, commerciales et d'investissement
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Quelques jours après la présentation en Conseil des ministres d'un projet de loi visant à "mettre fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels", Nicolas Hulot signait le 14 septembre un arrêté ministériel prolongeant de manière exceptionnelle le permis dit de "Guyane-Maritime". Publié ce jeudi 21 septembre au Journal Officiel, cet arrêté fait de Total la seule entreprise titulaire de ce permis de recherche qui est prolongé jusqu'au 1er juin 2019 sur une surface inchangée.


A quelques jours de l'examen du projet de loi Hulot qui a été présenté comme devant « servir d’exemple pour les autres nations », cette décision ne cesse d'étonner : comme l'expriment Attac France, Les Amis de la Terre, 350.org et les collectifs "non au pétrole de schiste" dans un communiqué de presse, une telle décision "ne peut que polluer le signal que le gouvernement et Nicolas Hulot souhaitent envoyer au monde entier". Accompagné de Shell et d'une filiale de Tullow Oil, Total avait obtenu en 2011 ce permis d'exploration qui a pris fin en juin 2016. Par sa décision, le gouvernement prolonge donc un permis qui était arrivé à échéance.

Se dirige-t-on vers la fin des énergies fossiles en France ? Pas vraiment donc, et pas suffisamment vite. En Guyane, Total pourrait ainsi obtenir, grâce au droit de suite qui n'est pas remis en cause par le projet de loi - lire notre décryptage de toutes les failles de ce projet de loi -une concession minimale de 25 ans, conduisant à de l'exploitation pétrolière sur le territoire français jusqu'en 2044, a minima. La prolongation de ce permis intervient d'ailleurs au moment où le CETA, cet accord UE-Canada qui va encourager l'importation, et donc la production, d'hydrocarbures au Canada, maintenant la dépendance de notre système énergétique aux énergies fossiles, entre en vigueur.

"Mettre fin aux énergies fossiles", #MakeThePlanetGreatAgain ne sont-ils que des slogans, que de la communication ?

Puisque la production de pétrole et de gaz ne concerne qu'1% de la consommation française, ce projet de loi est largement symbolique : pour servir d'exemple à l'échelle internationale, ce projet de loi ne peut supporter les bien trop nombreuses failles qu'il concentre. Les ONG, associations et collectifs citoyens appellent d'ailleurs les députés à "combler les failles" du projet de loi lors de l'examen du texte à l'Assemblée nationale : soutenez-les en écrivant aux 137 député.e.s des commissions "affaires économiques" et "développement durable" de l'Assemblée nationale !

Ecrivons aux 137 député.e.s membres des commissions Affaires économiques et Développement durable de l’Assemblée ! https://350.org/fr/pasdepermis/

Maxime Combes, économiste et membre d'Attac, auteur de Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition (Seuil, Anthopocène, 2015)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon