Maxime Combes

Economiste et militant pour la justice climatique !

Ailleurs que Paris ! - France

Sa biographie
Economiste de formation, je suis engagé depuis la fin des années 1990 dans le mouvement altermondialiste, à travers Attac France notamment. Outre ce blog, je contribue au site d'Informations Basta ! (bastamag.net). Je viens de publier : Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition, Seuil, Anthropocène Et je suis le coauteur de : - La nature n’a pas de prix (Attac, Paris, LLL, 2012) - Les naufragés du libre-échange, de l'OMC à Tafta (Attac, Paris, LLL, 2015) - Crime climatique stop ! (Seuil, « Anthropocène », août 2015). - Le Climat est notre affaire (Attac, Paris, LLL, 2015) Le contenu des posts de ce blog n'engagent que moi.
Son blog
464 abonnés Sortons de l'âge des fossiles !
Ses éditions
1 / 5
Voir tous
  • Multinationales: tapis rouge à Versailles ou régulations contraignantes?

    Par
    Mépris et violences policières pour les manifestant·e·s. Tapis rouge et petits fours pour les multinationales à Versailles. Parmi les 180 PDG d'entreprises qui ont droit aux ors de la République pour le 3ème Choose France organisé par Emmanuel Macron, on compte pourtant de nombreuses multinationales dont les pratiques fiscales, sociales et écologiques sont régulièrement mises à l'index.
  • Retraites: l'âge pivot est-il retiré du projet de loi? Pas vraiment

    Par
    On lit un peu partout que «l'exécutif retire l'âge pivot de 64 ans» et la CFDT se félicite d'avoir «obtenu le retrait de l'âge pivot du projet de loi». C'est faux. S'il est suspendu provisoirement pour la période pré-2027, le temps d'une négociation étriquée dont les modalités ont été fixées par Edouard Philippe, l'âge pivot reste pleinement au coeur de la retraite par points. Décryptage.
  • Climat: le gouvernement prolonge un permis de recherche d'hydrocarbures

    Par
    Alors qu'Emmanuel Macron s'exprime devant les 150 Français.e.s de la Convention citoyenne sur le climat, son gouvernement vient de prolonger un permis de recherches d'hydrocarbures en Gironde. Cette décision, fort contestable, illustre à nouveau le manque d'ambition de la loi Hulot sur les hydrocarbures et, sans doute, l'hypocrisie d'un gouvernement qui prétend avoir mis fin à leur exploitation.
  • Retraite minimale de 1000 € par mois? C'est déjà inscrit dans la loi de 2003

    Par
    C'est l'un des arguments du gouvernement pour affirmer que la retraite par point améliore la situation des plus précaires : introduire une retraite minimale de 1000 € par mois. Cette promesse ne fait pourtant que recycler un engagement, déjà pris par Delevoye, inscrit dans la loi de 2003 et qui aurait du être effectif dès 2008. Appliquer la loi existante suffirait donc à appliquer cette promesse.
  • Huile de palme: Total a-t-il pris le contrôle du Ministère de l'écologie?

    Par
    Total exige, le gouvernement d’Emmanuel Macron s’exécute. Ainsi pourrait-on résumer le nouvel épisode qui a vu la majorité et le gouvernement accepter de réintroduire un cadeau fiscal d'un coût de 70 millions d'euros au profit de Total. Rien de surprenant: à nouveau, Macron et sa majorité préfèrent se conformer aux exigences des pollueurs plutôt que protéger la planète.
Voir tous