Maxime Combes

Economiste et militant pour la justice climatique !

Ailleurs que Paris ! - France

Sa biographie
Economiste de formation, je suis engagé depuis la fin des années 1990 dans le mouvement altermondialiste, à travers Attac France notamment. Outre ce blog, je contribue au site d'Informations Basta ! (bastamag.net). Je viens de publier : Sortons de l'âge des fossiles ! Manifeste pour la transition, Seuil, Anthropocène Et je suis le coauteur de : - La nature n’a pas de prix (Attac, Paris, LLL, 2012) - Les naufragés du libre-échange, de l'OMC à Tafta (Attac, Paris, LLL, 2015) - Crime climatique stop ! (Seuil, « Anthropocène », août 2015). - Le Climat est notre affaire (Attac, Paris, LLL, 2015) Le contenu des posts de ce blog n'engagent que moi.
Son blog
431 abonnés Sortons de l'âge des fossiles !
Ses éditions
1 / 5
Voir tous
  • Glyphosate : Emmanuel Macron, président des lobbys agroindustriels ?

    Par
    La transition écologique attendra : Emmanuel Macron a confirmé que le glyphosate ne serait pas interdit et éliminé du pays d'ici à trois ans comme il s'y était pourtant engagé. Une fois de plus, face aux lobbys, il recule et contredit les députés LREM qui affirmaient qu'il n'y avait pas besoin de légiférer pour interdire. Les lobbys ont encore gagné. Contre notre santé et contre la planète.
  • ChooseFrance à Versailles: Macron déroule le tapis rouge aux as de l'évasion fiscale

    Par
    En plein mouvement social exigeant plus de justice fiscale et sociale, Emmanuel Macron déroule le tapis rouge à Versailles pour 150 patrons de grandes entreprises, dont bon nombre sont impliquées dans des scandales d'évasion fiscale, suppriment des emplois ou ont des pratiques nocives pour le climat et la planète : #ChooseFrance ou comment tout sacrifier au nom du Business as usual ?
  • Face à l'urgence climatique et l'urgence sociale, manifestons ce samedi 8 décembre !

    Par
    Ce samedi, partout où nous le pouvons, manifestons contre un exécutif qui ne répond ni à la colère sociale ni aux impératifs écologiques. Au contraire, il sacrifie trop souvent les deux au nom des intérêts économiques et financiers des plus grands pollueurs, préparant tout à la fois de biens difficiles « fins du mois » et la « fin du monde ». Ne pas changer de cap serait une folie.
  • Abandon de la surtaxe CO2: faire payer les pollueurs industriels jusqu'ici exonérés

    Par
    L'annulation des hausses de taxe sur les carburants va générer un manque à gagner de presque 4 milliards d'euros dans le budget de l'Etat, qu'Edouard Philippe prévoit de résorber par des « économies supplémentaires ». Alors qu'il suffirait de faire payer les entreprises les plus polluantes, jusqu'ici largement exonérées, et ainsi sauver le principe même de la fiscalité carbone.
  • Les pays du G20 financent et organisent l'aggravation du réchauffement climatique

    Par
    Réunis pour deux jours en Argentine, les chefs d'Etat ou de gouvernement des vingt pays les plus puissants de la planète sont mis à l'index : le G20, à lui tout seul, est en train d'entériner un réchauffement climatique supérieur à 3,2°C. A quelques jours de la COP24, les plus grands criminels du climat sont donc connus : ils sont 20. Et ils sont réunis à Buenos Aires.
Voir tous