Melextra JET
Translators / Traducteurs
Abonné·e de Mediapart

102 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 févr. 2017

Veggie school meals: a secular alternative with government backing

As this AFP article from 2015 shows, regular calls for a vegetarian option in French school dinners have long had the support of the government’s secularism watchdog as a workable solution to the pork-free controversy stoked by Nicolas Sarkozy.

Melextra JET
Translators / Traducteurs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© afp.com/Romain Perrocheau

Article source: "Le menu végétarien à la cantine, solution à la polémique sur les menus sans porc?", by Sandrine Chesnel, with AFP, L'Express, 27/03/2015.

Are vegetarian meals “the most secular of all options”? They certainly are for French Buddhist monk and writer Matthieu Ricard, and for several other authors and animal rights activists. In response to the controversy stoked by former president Nicolas Sarkozy, they have published a collective open letter in Le Monde suggesting the introduction of a regular vegetarian menu in school canteens.

Nicolas Sarkozy demanded a single menu in school canteens a week after the mayor of Chalon-sur-Saône (Burgundy), a member of Sarkozy’s party, announced the ban of substitute menus in schools “in the name of laïcité”.

“What does secularism have to do with this?” was the question raised by Matthieu Richard, author of the compelling book, A Plea for the Animals, and the other French figures well-known for their animal rights campaigning and environmental activism: — Aymeric Caron, a vegetarian and author of No Steak, Sandrine Bélier, former Green MEP, Allain Bougrain-Dubourg, president of a French bird protection association, philosophers Florence Burgat and Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, and well-known writer and columnist Franz-Olivier Giesbert.
 “A simple solution”
The open letter says: “Rather than using pork or secularism to fuel faith-based hatred and divide the French population, we are suggesting a simple solution, one that has in fact already been proposed by several associations in the past — the introduction of regular vegetarian alternatives to all animal-based meals, and not just when pork is served.”

Defending their views, the authors explain: “Far from being dogmatic, our suggestion is primarily practical. Vegetarian meals are suitable for adherents of various religious faiths (Islam, Judaism, Christianity…) and atheists alike.” In order to ensure “complete fairness and effectiveness”, the writers even intend to expand the “no meat, no fish” proscription to include eggs and dairy products,  to make the alternatives suitable for vegans.

Government backing
In an interview with L’Express last week, Nicolas Cadène, a representative of the Observatoire de la laïcité, the government watchdog that falls under the aegis of the French Prime Minister's office and ensures compliance with the principles of republican secularism, said: “In the guidelines we published in 2013 for local authorities, it is explained that the best way to observe laïcité in school canteens would be to provide a choice of both meat and meat-free dishes to pupils. This solution, which complies with the 1905 law on the separation of church and state, does not follow any religious injunction per se, but allows all children, regardless of their religious beliefs and whether or not they are vegetarian, to eat in the canteens.”

A few French local authorities have already made the move to introduce vegetarian alternatives. One example is Saint-Etienne in the Loire. Since January 2015, the town’s mayor has been offering local schoolchildren the choice between a meal containing meat or fish , and a vegetarian meal. The local council has justified this decision by underlining its educative and “green” aspects, stressing the benefits of “vegetable proteins as being excellent for health,… and for the planet”. Maybe they're good for laïcité too.

Translated by Ragini Sekhar and Véronique Leblanc.

Editing by Sam Trainor.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les agentes du KGB étaient des Américaines comme les autres
Pendant la guerre froide, Russes et Américains arrivent à la même conclusion. Ils misent sur le sexisme de leurs adversaires. Moscou envoie aux États-Unis ses meilleures agentes, comme Elena Vavilova et Lidiya Guryeva, qui se feront passer pendant dix ans pour de banales « desperate housewives ».
par Patricia Neves
Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Les effets indésirables de l’office public d’indemnisation
Depuis vingt ans, l’Oniam est chargé d’indemniser les victimes d’accidents médicaux. Son bilan pose aujourd'hui question : au lieu de faciliter la vie des malades, il la complique bien trop souvent.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND