Fraude fiscale: les parents et la sœur de Matteo Renzi en procès

Déclaration frauduleuse à travers l'utilisation de factures pour des transactions partiellement inexistantes et fausse déclaration de revenus : ce sont les charges pour lesquelles le Parquet de Florence a demandé le renvoi en jugement des parents de Matteo Renzi.

(ANSA) - FLORENCE, 7 mai - Déclaration frauduleuse à travers l'utilisation de factures pour des transactions partiellement inexistantes et fausse déclaration de revenus : ce sont les charges pour lesquelles le Parquet de Florence a demandé le renvoi en jugement des parents de Matteo Renzi, Tiziano Renzi et Laura Bovoli, respectivement administrateur de fait et représentant légal de la société familiale Eventi 6 srl. Pour les mêmes crimes, le renvoi en jugement de la sœur de l'ancien premier ministre, Matilde Renzi, représentante légale d'Eventi 6 pour l'année 2018, a été demandé. L'audience préliminaire est fixée au 20 mai. Selon le GdF, entre 2016 et 2019, Eventi 6 aurait indiqué dans la déclaration de revenus, des dettes fictives pour un total de plus de 5,5 millions d'euros, échappant aux impôts pour environ 1,2 million. A cette fin, la srl aurait donc formellement utilisé les services de la coopérative Marmodiv. Pour l'accusation, la coopérative, administrée par la famille Renzi, aurait servi à gérer la main-d'œuvre pour le compte d'Eventi 6 et aurait pris en charge toutes les charges sociales, les cotisations et les impôts. Le 10 mars, toujours à Florence, les époux Renzi avaient été renvoyés devant les tribunaux dans le cadre d'une enquête parallèle à celle-ci, portant précisément sur l'échec de la coopérative de distribution de tracts "Marmodiv", ainsi que sur ceux des coopératives "Delivery Service Italy" et "Europe Service". Pour les investigations de la PJ, coordonnées par le procureur adjoint Luca Turco, M. et Mme Renzi auraient utilisé les coopératives, dont ils auraient été les administrateurs de fait, pour augmenter le volume d'affaires de la société familiale Events 6. Selon les rapports, lors de l'audience préliminaire du 20 mai, l'avocat de la défense de Renzi, Lorenzo Pellegrini, demandera au juge de combiner la nouvelle procédure avec le procès découlant de cette première ligne d'enquête. (ANSA).

Mise à jour au 20 mai 2021
(ANSA) Les parents de Matteo Renzi, Tiziano Renzi et Laura Bovoli, et sa sœur Matilde Renzi, sont jugés pour des délits fiscaux liés à la gestion de la société familiale Eventi 6 srl. C'est ce qu'a décidé le juge Federico Zampaoli à l'issue de l'audience préliminaire où le procureur a réitéré les accusations de déclaration frauduleuse avec l'utilisation de factures pour des transactions partiellement inexistantes et de fausse déclaration des revenus perçus.
Première audience devant le tribunal de Florence en mars 2022.

Tiziano Renzi est jugé en tant que directeur de facto d'Eventi 6, une société de services basée à Rignano sull'Arno (Florence), tandis que son épouse Laura Bovoli est la représentante légale de la société. Matilde Renzi va également être jugée en tant que représentante légale, mais seulement pour la période 2018.

Selon les enquêtes du GdF, Eventi 6 aurait documenté de fausses dettes pour un montant de 5,5 millions d'euros et aurait fraudé le fisc pour 1,2 million d'euros. Ces transactions illicites, selon l'accusation, auraient découlé des relations de M. et Mme Renzi avec la coopérative Marmodiv, une société de services publicitaires alors en faillite ayant des relations avec Eventi 6. Des procédures pénales parallèles sont en cours sur Marmodiv, 18 accusés, dont Tiziano Renzi et Laura Bovoli, devant être jugés le 1er juin. (ANSA)



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.