Sortir du glyphosat

Même si sa cancérogénicité est controversée, plusieurs études démontrent la persistance du glyphosate et de son métabolite primaire, l'AMPA, à la fois dans le sol et dans l'eau. La dégradation microbienne du glyphosate produit le métabolite AMPA (acide aminométhylphosphonique). L'AMPA est très soluble dans l'eau et présente un risque accru de transfert vers les eaux souterraines.

agriculture-23-1468025-1919x1337

 

 

Le Roundup, le diserbant qui est composeè essentialment par le glyphosate, etè cree en 1982.
Les gents, notamment les agriculteures et les giardiniers, ont dabord pensee initialment qui etè quelque chose de revolutionaire qui alle vers le future. Roundup doit sa notorieèà a ses proprietès uniques, dont la premier est qu' il est un herbicide totale, c'est a dire le seul a etre efficace contre toutes le mauvaises herbes. La deuxieme proprietè c'est que il est systemique, c'est a dire qu' il tue complètement toute plante à partir des racines. La treisieme proprietè c'est que le Roundup c'est non remanent, c'est a dire que le produit pulverisè n'est herbicide que quelques heures.
Il y a de nombreuses alternatives au glyphosat, mais elles ne sont pas utilisèes en raison de leur cout.
Oujourd'hui le glyphosate est l'herbicide le plus utilisè dan le monde avec plus de 800.000 tonnes vendues en 2014. La France en utilise 1%, 9.700 tonnes en 2018 contre 8.800 tonnes en 2017. Il s'agit de la deuxieme substance active la plus utilisèe en France, avec 12% (14.150 tonnes) du total des ventes sur la periode 2016-2018 (source: ree.developpement-durable.gov.fr)

Le glyphosat est un herbicide puissant et controversè
En mars 2015 le CIRC, centre international de recherche sur le cancer, qui depend de l'ONU, fai paraitre un article dans The Lancet Oncology qui re-evaluè le danger de 3 molecùles. L' OMS annonce che 2 insecticides , le diazinon et le malathion, et un herbicide, le glyphosate, sont classè "cancerogènès probables" (categorie 2A).
En mai 2016 un rapport de l'ONU et de l'OMS jugè peu probable que le glyphosat soit cancèrigène chez les humains.
En mars 2017 l'agence europeenne des produit chimiques (ECHE) publiè un article dans le journal of the National cancer Institute qui ne montre pas de lien entre l'exposition au glyphosat et le risque de contracter un lymphome non hodgkinien (source:France Culture).
Mais s'il est vrai qu'une seule des principales agences mondiales (CIRC) a déclaré que le Glyphosat c'est "probablement cancérigène", il est également vrai que le monde entier cherche depuis longtemps des alternatives a bon marché pour le remplacer.
En effet, même si sa cancérogénicité est controversée, plusieurs études démontrent la persistance du glyphosate et de son métabolite primaire, l'AMPA, à la fois dans le sol et dans l'eau. La dégradation microbienne du glyphosate produit le métabolite AMPA (acide aminométhylphosphonique). L'AMPA est très soluble dans l'eau et présente un risque accru de transfert vers les eaux souterraines.
La principale étude démontrant ce risque est celle qui est financée en partie par l'Union européenne. 
Cette étude a testé la présence de glyphosate dans 317 sols différents à usage agricole dans differentes pays de l'UE. Le résultat est que seulement 21% contenaient des traces de glyphosate, tandis que 42% contenaient des traces claires d'Ampa.Tant le glyphosate que l'Ampa étaient dans une concentration maximale de 2mg par kg. De nombreux échantillons de sol testés se trouvaient dans des zones sensibles à l'érosion hydrique ou éolienne (source: journaldelenvironnement.net).

Que faire ?
Au départ, le président Emmanuel Macron a déclaré qu'il voulait abolir complètement le glyphosate à partir de 2020.
Plus récemment, il a modifié sa déclaration initiale, déclarant qu'une sortie définitive de l'utilisation du glyphosate dans l'agriculture causerait de graves dommages économiques à la France.
Cependant, certaines entreprises et certains chercheurs tentent d'anticiper le moment en testant de nouvelles méthodes de lutte contre les mauvaises herbes. Il s'agit principalement de méthodes mécaniques, basées sur l'utilisation de machines équipées d'un moteur à combustion interne, qui consomment des hydrocarbures traditionnels et qui ont donc un fort impact en termes d'émissions.(cm)

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.