Nucléaire : six nouveaux réacteurs à Penly ?

Le conseil d'administration d' EDF a déterminé que la prochaine centrale nucléaire sera construite sur le site de Penly. Mais la nature gèologique du terrain sur lequel sera construit pose de sérieux problèmes. Comme l'indique le réseau indépendant Sortir du nucleaire dans un communiquès de presse, le site de Penly sera en effet destiné dans les prochaines années à être submergé par l'eau de mer.

penly-2

 

Les Installations Nucleaires de Base du Centre Nucleaire de Production d'Electricitè (CNPE) de Penly compte deux unitès de production en fonctionnement. En particulier, il s'agit d'une unitè de la filière a eau sous pression (EPR) d'une puissance de 1300 mègawatts èlectriques, refroidie par la Manche, Penly 1, mise en service en 1990.

Et d' une deuxieme unitè de la filiere, Penly 2, egal à son prédécesseur mise en service en 1992.

Penly Penly

En 2009 EDF a choisi le site en question pour une deuxieme implant nucleaire de nouveaux generation.

A une quarantaine de kilomètres de Penly, a Paluel, se trouve dejà une autre centrale nucléaire EPR de nouvelle génération. Cet ici se compose de quatre réacteurs construits entre 1977 et 1980, tous les quatre étant actuellement en exploitation.

Il etè le 20 d'Octobre du 2011 quand, sur BFMTV avec Jean Jacques Burdin, le deputè socialiste Pierre Moscovici a declarait que si Francois Hollande etait èlu prèsident de la Rèpublique "il fermera la centrale de Fesseheim et il ne fera pas le deuxième EPR de Penly".
Le 15 mai du 2012 Hollande etè elu et il a tenu sa promesse.

Le 18 décembre 2020, le conseil d'administration d'EDF s'est réuni et a déterminé que la prochaine centrale nucléaire sera construite sur le site de Penly. La direction n'a encore rien annoncé officiellement, mais la CGT de Penly a publié un communiqué de presse indiquant que EDF a l'intention de construire une deuxième centrale nucléaire à Penly, pour y accueillir six prochains rèacteurs EPR.

Cependant officialment aucune decision de nouvelle construction de reacteur n'etè communique par EDF, et Il ne sera pas non plus avant la mise en service de l'EPR de Flamanville.

Penly Penly

 

Donc, même en absence de décisions officielles tout semble avoir déjà été établi par EDF et le gouvernement français.
Meme si le chantier de Flamanville etè un fiasco total, e meme si l'industrie nucleaire è dans une situation economique tres grave, l'utilisation d'ènormes ressources pour construire un nouveau reacteur EPR semble etre la prioritè pour la politique energetique francaise.

screenshot-407-1

Sans tenir compte du changement climatique, ni de l'opposition politique ou populaire a cette source d'energie.

Mais il y a aussi une autre question que EDF ne semble pas tenir en compte: la nature gèologique du terrain sur lequel l'EPR de Penly sera construit. Comme l'indique le site de Sortir du nucleaire dans un communiquès de presse, le site de Penly sera en fait achevè sur un polder, e donc destiné dans les prochaines années à être submergé par l'eau de mer. 

Une étude indique en effet que, en raison du réchauffement climatique, le niveau de la mer n'a cessé d'augmenter au fil des ans. Il est prévu donc qu'en 2050 l'ensemble du site occupé actuellement par la centrale nucléaire de Penly sera recouvert par la mer. (cm)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.