Alertes Climatologiques, chaque année cela revient fin mai, Pourquoi ?

Mi-Mai, ce n’est pas encore l’été, l’hiver est derrière, nous sommes à la mi- printemps, les fleurs éclosent (jonquilles, tulipes, narcisses et autres iris) , les premiers fruits aussi (nèfles, cerises, abricots), et pourtant chaque année, le mauvais temps revient ? Pourquoi, comment pouvons –nous l’expliquer ?

A cette époque de l’année, les  turbulences venant du nord, ajoutées aux anticyclones (notamment celui des Açores), font que les nuits sont froides, et que la fin de période « des gelées »,  se situe presque toujours  entre mi et fin Mai ;  c’est-à-dire, au moment où les fronts froids du nord, rencontrent les courants montants du sud.

En tous cas, une nouvelle fois, cette année la mi-mai dans certaines régions, les aléas météorologiques sont légion, et ces phénomènes après avoir frappé la semaine dernière l’arc méditerranéen et les alpes,  ont traversé la France et c’est la Gironde et Les Landes qui se retrouvent en Alerte Rouge, à cause des orages et de la pluie qui ruisselle sur les sols déjà gorgés d’eau.

Les Saints de Glace.

Comme toutes les fêtes, les saints de glace reviennent chaque année mi-mai,  depuis des siècles et des siècles, la croyance populaire célèbre chaque année, cet intermède climatologique, qui se ressemble d’une année sur l’autre, même si parfois, il y a des exceptions, mais les dictons ont le dos large, et les paysans savent entretenir ces phénomènes, qui au long des siècles se sont popularisés.

Les agriculteurs, les maraichers, les jardiniers, anticipent chaque année ces trois saints, car ils craignent les gelées… et ce que certains appelaient parfois la lune rousse ; Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais, sont trois noms qui sonnent à l’ouïe de tous les amateurs de jardinage, et qui chaque année, attendent vers le 15 mai, pour planter (les tomates, les courgettes, les poivrons et certaines des salades, sur pied qui craignent les gelées).

Les habitués parlent des trois saints de glace en date du 11/12/13 Mai, mais en réalité, selon les régions, d’autres saints sont parfois ajoutés à cette trilogie, tels que le 14 Mai, « Saint Boniface est le briseur des glaces », Saint Bernardin, fêté le 20 Mai, et son célèbre dicton pour les vignerons « s’il gèle à la Saint Bernardin, adieu le bon vin ».

Mais les puristes s’appuieront sur d’autres faits, et en jouant, soit  sur les « calendriers julien » et/ou  les « calendriers grégoriens », ils situeront ces saints toujours à la mi-mai, mais quelques jours après, les 16, 17, et 18 Mai, dans tous les cas, à cette époque de l’année, tous les spécialistes vous le diront, même si dans certaines régions, les saints et les dates diffèrent (dans le midi de la France, on ne parle pas des saints de glace, mais des Saints Cavaliers, allant jusqu’à changer les périodes de la lune rousse (allant du 5 avril au 6 mai).

Alerte Rouge, sur la Gironde et les Landes.

Le mauvais temps sévit sur toute la Métropole, mais c’est surtout dans le sud-est de la France (Landes et Gironde) que la situation, est devenue périlleuse et difficile ces dernières heures, a tel point que Météo France, a passé ces deux régions en alerte rouge, et pire pour les landes, l’alerte orange a aussi été « relevée », ce qui sous-entend que les inondations sont craintes et redoutées.

Dans certains endroits, on va jusqu’à parler de pluies centennales, et ils prévoient qu’en quelques heures pourront tomber les quantités de pluie, prévues généralement en plusieurs mois. Les sols déjà gorgés d’eau, ne pourront plus  absorber ces nouvelles pluies, des crues et des inondations sont vraiment à craindre, ici et là.

Routes coupées, arbres en travers des routes, rivières qui ont débordé, dans plusieurs villages, les habitants sont inquiets, car certains grêlons avaient la taille des œufs de pigeon ou de caille, et les paysans craignaient pour leurs plantations de mais et de kiwis (très présents dans cette jolie région), la préfecture des Landes a lancé plusieurs avis d’alerte rouge, et recommande de rester « confiné », sauf nécessité absolue.

Les épisodes d’intempéries ne sont pas terminés, ce matin, il restait encore 26 départements en alerte Orange,  La Gironde est repassée à l’Orange, mais les Landes continuent toujours d’être en rouge, et un grand nombre de personnes a dû être mis en sécurité par les pompiers, à cause de la montée des eaux, de plusieurs rivières, car les sols n’absorbent plus.

Le temps est vraiment devenu très instable sur presque toute la France, et des améliorations ne sont attendues, que pour le milieu de la semaine à venir, mais le sud-est n’est pas le seul concerné, la région parisienne et le Val de Loire, ont eu aussi à subir ces aléas perturbateurs, avec des orages très puissants, suivis de forts épisodes de grêle, qui vont encore générer des crues conséquentes.

 

 Plus d'info : 

Solution alerte à la population

Alertes pluies inondations, le sud Est de la France continue d’en souffrir 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.