Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

193 Billets

2 Éditions

Billet de blog 4 juin 2014

A propos d'une newsletter des Effronté-es

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce mardi, je reçois, sans jamais rien avoir demandé, la newsletter des Effronté-es. Voici la réponse que je leur ai faite :

Bonsoir

J'ai du mal à comprendre comment je peux recevoir cette lettre d'information des effronté-es, je ne m'y suis jamais abonné.

Je suis en désaccord profond avec vos positions sur la prostitution. J'estime que votre abolitionnisme est de droite et anti-féministe. Je sais par ailleurs que cette position a tué : le Nid, association catholique abolitionniste qui avait le monopole de l'intervention sociale sur les prostituées, a refusé de leur distribuer des préservatifs au nom de l'abolitionnisme. Le Nid refuse toujours de distribuer des préservatifs aux putes. 

Des putes sont mortes du sida, elles en meurent encore et vous vous en foutez : vous préférez les juger et manifester avec le Nid.  Vous publiez des videos à ce sujet. Dans ces vidéos, vous ne parlez pas du sida. Vous ne parlez pas d'IST. Vous ne parlez pas de santé sexuelle des putes. Juste, "la prostitution, c'est pas bien" et si réellement, les putes réelles souffrent de votre discours : vous n'êtes plus là. Vos images le montrent : la faucille et le marteau vont très bien avec le goupillon.

Le soutien effectif, réel, solidaire auprès de personnes qui en auraient bien besoin, c'est-à-dire la seule position possible d'un mouvement qui se dit de gauche : rien de votre part. Et bien au contraire, dans vos manifestations, une participation très active à la décrédébilisation des rares associations d'auto-support ou du seul syndicat français de putes. Une position de surplomb ; un jugement moral ; une ignorance crasse des enjeux sanitaires ; une complicité objective, même si inconsciente, avec les lobbys catho : le féminisme des EFronté-E-s n' est pas le mien. Je ne  veux pas recevoir votre newsletter.

Mais je reçois aujourd'hui cette newsletter. Elle m'est envoyée par votre structure qui se dit de gauche, via gmail. Via gmail. Une structure, la vôtre, qui se dit de  gauche utilise gmail pour ses envois en masse, alors qu'il y a tant de possibilités libres, donc de gauche, pour le faire.  Et cette même structure, la vôtre, ne propose pas qu'on puisse se désabonner, changer ses coordonnées alors que la loi vous le demande. Droit de rectification, CNIL, ouh, ouh ??? Vous êtes de gauche, comment gérez-vous cela ??? Comment je vous contacte si je ne veux plus recevoir votre newletter ??? Comment avez-vous eu mes coordonnées ??? Qui les a en sa possession ???  Gmail ????

Au nom du féminisme, vous vous permettez de dire à des femmes ce qu'elles doivent faire, ou ne pas faire, de leur corps alors que leurs corps n'est pas le vôtre. Au nom de quoi vous permettez-vous de m'imposer vos idées anti-féministes, de droite  et complices de tous les lobbys catholiques via des mails que je n'ai pas demandés ? Au nom de quoi vous permettez-vous de vous comporter sur Internet comme le pire des pires des démarcheurs commerciaux, la pire des pire des sectes, en m'empêchant via un simple clic de vous faire savoir que je ne veux plus entendre parler de votre groupe de fans du sida chez les putes  ?

Jérôme Martin

Le 03/06/2014 22:06, Newsletter Effrontées a écrit :

Découvrez "Le SAFE"
SquatArtistiqueFéministeÉcolo !

35 rue Maurice Ripoche 75014 / coolectifdubonheur@yahoo.fr


- - - -

Ode à François Hollande en musique :
"Le président déserteur"

1) Le SAFE a ouvert ses portes féministement

Dimanche dernier, nous avons organisé une journée porte ouverte dans notre Squat, avec divers ateliers et divertissements féministes, notamment une rencontre avec Amina Sboui, militante activiste tunisienne et ex-Femen. Découvrez les photos.
N'hésitez pas à vous approprier ce lieu qui met en valeur les notions de gratuité, de solidarité et de collaboration féministe, artistique et écologiste.

2) La victoire des 7 sans-papiers fait des émules :-)

Depuis le 22 mai, 20 employé-e-s chinoises et africaines, en grande majorité des femmes et des sans papiers, sont en grève pour réclamer leurs salaires impayés depuis des mois, d'être déclarées et régularisées.

Comme leurs consœurs victorieuses, elles occupent leur boutique au 57 Boulevard de Strasbourg dans le 10ème arrondissement de Paris, afin de protester contre leur exploitation et d'affirmer leurs revendications.

N'hésitez pas à passer les soutenir, ainsi que les militant-e-s de la CGT qui les accompagnent.

  • GLOP :

- Les ex-grévistes du Novotel Les Halles (fin 2011), et des Campanile & Première classe de Pont de Suresnes (mars et avril 2012) ont obtenu de nouvelles victoires, avec notamment la condamnation du Novotel et de la société de nettoyage Elior, l'arrêt de la sous-traitance dans 5 autres hôtels, ou encore la signature d'une charte sociale sur les conditions de travail des salarié-e-s. bravo et merci !
- Prostitution: Le gouvernement canadien a publié une consultation publique, indiquant que 56% des consulté-e-s sont pour la pénalisation des clients, et 66% pour une totale dépénalisation des personnes prostituées.

  • Pas GLOP :

- Féminicides en cascade : deux jeunes filles indiennes dites de basse caste, violées et pendues.

- Féminicides en cascade (bis) : une jeune femme lapidée à mort par sa famille pour s'être mariée par amour.

- Les crèches parisiennes sont aujourd'hui en grève, pour dénoncer le manque d'effectifs et de places.

- La maternité des Lilas est toujours menacée. Sud Santé Sociaux adresse une lettre ouverte au Président de la République et au Premier Ministre
- Grèce: le ministère des Finances occupé par ses femmes de ménage limogées.
- Décès de Helma Sanders Brahms
- Roland-Garros: Gulbis considère que «Les femmes doivent penser à la famille», pas jouer au tennis.

3) alerta antifascista !

Suite aux élections européennes, notre appel à la manifestation du 7 juin redouble évidemment de vigueur.
Pour ce faire, voici un condensé d'arguments et d'éléments qui soulignent le grand danger que représente le Front National pour les Droits des femmes :

Pour les autres actus féministes :

Consultez nos Communiqués de presse !

Suivez notre agitationféministe sur lesréseaux sociaux !

 { blog }

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — International
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Au moins trente et un morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figurent six enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. L’armée israélienne parle d’une « attaque préventive ».
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)
Journal
Au Pérou, l’union du président de gauche et de la droite déclenche une déferlante conservatrice
Sur fond de crise politique profonde, les femmes, les enfants et les personnes LGBT du Pérou voient leurs droits reculer, sacrifiés sur l’autel des alliances nécessaires à l’entretien d’un semblant de stabilité institutionnelle. Les féministes sont vent debout.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Michael Rakowitz, le musée comme lieu de réparation
À Metz, Michael Rakowitz interroge le rôle du musée afin de mettre en place des dynamiques de réparation et de responsabilisation face aux pillages et destructions. Pour sa première exposition personnelle en France, l’artiste irako-américain présente un ensemble de pièces issues de la série « The invisible enemy should not exist » commencée en 2007, l’œuvre d’une vie.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Deux expos qui refusent d'explorer les réels possibles d'une histoire judéo-arabe
[REDIFFUSION] De l’automne 2021 à l’été 2022, deux expositions se sont succédées : « Juifs d’Orient » à l’Institut du Monde Arabe et « Juifs et Musulmans – de la France coloniale à nos jours » au Musée de l’Histoire de l’Immigration. Alors que la deuxième est sur le point de se terminer, prenons le temps de revenir sur ces deux propositions nous ont particulièrement mises mal à l'aise.
par Judith Abensour et Sadia Agsous
Billet de blog
A la beauté ou la cupidité des profiteurs de crise
Alors que le débat sur l'inflation et les profiteurs de la crise fait rage et que nous assistons au grand retour de l'orthodoxie monétaire néolibérale, qui en appelle plus que jamais à la rigueur salariale et budgétaire, relire les tableaux d'Otto Dix dans le contexte de l'Allemagne années 20 invite à certains rapprochements idéologiques entre la période de Weimar et la crise en Europe aujourd'hui.
par jean noviel
Billet de blog
Réponse au billet de Pierre Daum sur l’exposition Abd el-Kader au Mucem à Marseille
Au Mucem jusqu’au 22 août une exposition porte sur l’émir Abd el-Kader. Le journaliste Pierre Daum lui a reproché sur son blog personnel hébergé par Mediapart de donner « une vision coloniale de l’Émir ». Un membre du Mrap qui milite pour la création d'un Musée national du colonialisme lui répond. Une exposition itinérante diffusée par le site histoirecoloniale.net et l’association Ancrages complète et prolonge celle du Mucem.
par Histoire coloniale et postcoloniale