Homos de Tchétchénie : réactions, événements et soutiens en France

Petit relevé des réactions et événements de soutien en France concernant l’enfermement et la torture d’homosexuels en Tchétchénie. L’article est mis à jour régulièrement, postez en commentaire les correctifs et les ajouts à faire.

tetu-11-03-2017-tchetchenie-comparee-camps-concentration-nazis

 Sur la situation, on peut lire cet article de Yagg (voir à ce lien) et celui de Unicorn Booty pour les réactions internationales (voir à ce lien). On peut aussi lire cet interview dans le Monde d’un spécialiste du Caucase (voir à ce lien). Dès le 3 avril, l’information était relayée par exemple par Têtu (voir à ce lien). Huit jours plus tard, le magazine publie une mise au point sur la comparaison hasardeuse avec les camps de concentration nazis (voir à ce lien).

Réactions associatives et rassemblements

All Out a lancé une pétition en partenariat avec le réseaux LGBT de Russie, qui a recueill plus de 84 000 signatures et que l’on peut signer en cliquant sur ce lien. Amnesty International a diffusé un communiqué (lire à ce lien), qui rappellent que les « crimes d’honneur » peuvent concerne les gays qui auraient « sali » la réputation de leur famille.

A Toulouse, ce soir, un rassemblement est organisé par Act Up Sud-Ouest à 18 heures, M° Jean Jaurès (voir événement Facebook à ce lien ). A Paris, SOS Homophobie, la LDH, l’Inter-LGBT et d’autres associations appellent à un rassemblement ce même soir à 19 heures place de la Colombie dans le 19ème (voir événement Facebook à ce lien). Un rassemblement de soutien est organisé le 19 avril place de la République (voir événement Facebook à ce lien). Act Up-Paris appelle le 21 avril à à un rassemblement général contre les LGBTQI-phobies dans le cadre de la campagne présidentielle, qui met en avant les persécutions en Tchétchénie (voir événement Facebook à ce lien).

Réactions institutionnelles

Sollicité par plusieurs associations, mais aussi Pierre Bergé ou encore le député EELV Sergio Coronado,le Ministère des affaires étrangère (MAEà a publié un communiqué (à lire à ce lien) : « Nous appelons la Fédération de Russie à condamner les réactions des autorités tchétchènes qui, en niant l’existence même de l’homosexualité ou en laissant entendre que les personnes concernées pourraient être tuées par leurs familles, encouragent un climat d’impunité. »

François Hollande n’a pas réagi au nom de l’Élysée alors qu’il le fait souvent en complément du MAE sur d’autres sujets. En juin dernier, il avait fallu que le président de la République s’y reprenne à trois fois pour trouver la formulation adéquate qui ne nie pas le caractère homophobe du massacre d’Orlando (voir article de Yagg à ce lien).

Réactions des candidat-es

Emmanuel Macron et Benoit Hamon ont condamné l’enfermement des homosexuels en Tchétchénie :

selection-179

 

La France Insoumise a publié un communiqué relayé par Jean-Luc Mélenchon qui a ouvert son meeting sur la situation des homos en Tchétchénie et les pays qui répriment l’homosexualité, notamment les 13 pays où elle est punie de mort :

selection-180

selection-182
 

Plusieurs tendances du NPA ont relayé l’information. Philippe Poutou a condamné les persécutions, les camps d’enfermement et la torture :

 

selection-181

Je n’ai rien vu sur le sujet parmi les autres candidat-es. Les deux candidat-es ouvertement homophobes, François Fillon et Marine Le Pen, sont resté-es silencieux-ses.

Réactions homophobes et racistes

J’ai signalé à la Dilcrah un tweet d’un soutien de Le Pen. Il proposait un sondage sur l’enfermement et la torture des homosexuels en Tchétchénie, en demandant qui en était responsable, et avec comme réponse possible « 1 Des visionnaires ; 2 Des musulmans ; 3…. ». Le signalement a conduit le responsable à retirer son message. Plusieurs commentaires du Figaro parlaient de façon positive des camps : ils ont été supprimés.

Mais restent tous ceux, visible d’ailleurs sur des sites LGBT, qui établissent le lien entre la situation en Tchétchénie et un islam essentialisé, cause de toutes les homophobies. L’occasion de rappeler qu’on ne lutte pas contre une haine en en instaurant une autre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.