Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

191 Billets

2 Éditions

Billet de blog 26 févr. 2019

Jean Quatremer, le racisme et la culture du viol

Participant à une campagne raciste et sexiste contre la commercialisation d'un vêtement sportif, le journaliste de 'Libération' Jean Quatremer produit un tweet postulant la disponibilité sexuelle et amoureuse de toutes les femmes, et entretenant la culture du viol.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Intervenant au sujet du « running hijab », un vêtement sportif pour les femmes musulmanes portant le voile et dont la commercialisation avait été annoncée par Décathlon quelques jours plus tôt, le journaliste de Libération Jean Quatremer écrit dans un tweet publié mardi 26 février :

« Que signifie le port du voile? Le refus absolu du mélange et le rejet de l’autre. Cette femme proclame dans l’espace public qu’elle n’aura jamais de relation amoureuse ou sexuelle avec un non musulman. C’est violent. Bref, l’exclusion n’est pas là où l’on croit. »

Le message est raciste, islamophobe : il assigne au port du voile une signification unique sans tenir compte des voix, diverses, des premières concernées1. Cette essentialisation se fait en posant les femmes portant le voile comme refusant le mélange et « l'autre ». Des musulmanes visibles en tant que musulmanes seraient donc forcément excluantes.

Le message est en même temps sexiste  : ce que présuppose un tel tweet, aux côtés de l'essentalisation raciste, c'est la disponibilité sexuelle et affective des femmes, de toutes les femmes pour le plus grand contentement de mecs comme Quatremer. Le consentement d'une femme, sa capacité à dire non au désir d'un homme, sa capacité à désirer tout court, serait « violent », et de l'ordre de « l'exclusion ». Oui, la possibilité pour une femme de choisir ses partenaires, sexuel-les et/ou amoureux-ses, serait pour Jean Quatremer une « exclusion ». Pauvres hommes, victimes du consentement affiché de femmes qui, sans le voile, proclameraient sans cesse être disponibles à leur désir.

Malgré les nombreuses réactions, d'hommes, de femmes, ironiques ou pédagogiques, en colère ou cyniques, Jean Quatremer n'est pas revenu sur ses propos. Quelques jours après la mise à pied de Vincent Glad, un journaliste de Libération montre qu'il n'a tiré aucune leçon du scandale de la ligue du LOL, affiche sans aucun scrupule sa libido crasse en réduisant les femmes à une supposée disponibilité sexuelle et entretient ouvertement la culture du viol.

© nordengail

1Pour se faire une idée de cette diversité, on peut lire Les filles voilées parlent, d'Ismahane Chouder, Malika Latrèche, Pierre Tevanian aux éditions La Fabrique ; Des voix derrière le voile, de Faïza Zerouala aux éditions Premier Parallèle ; on peut aussi suivre l'activité de l'association Lallab.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes

La sélection du Club

Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk