Hommage à Yvette et à Dianne

J'ai un regret, celui de ne pas m'être exprimé en lisant la nuit dernière le billet de Dianne sur Les Gitans de Saint-Aignan. La lecture de ce billet m'a ému et je me suis contenté de cocher "recommander". Facilité lorsque l'on ne sait trop quoi dire de plus que les cinq commentaires présents: Un c'est super en plus ...

J'ai un regret, celui de ne pas m'être exprimé en lisant la nuit dernière le billet de Dianne sur Les Gitans de Saint-Aignan. La lecture de ce billet m'a ému et je me suis contenté de cocher "recommander". Facilité lorsque l'on ne sait trop quoi dire de plus que les cinq commentaires présents: Un c'est super en plus ...

Que nous racontaient ces dames, ex institutrices et/ou éducatrices:

Ce qui a mon avis transparaissait en premier était un profond amour des enfants, d'où qu'ils viennent.

Il y avait aussi une réflexion sur le courage des femmes "gitanes" à outrepasser certaines traditions pour envoyer leurs enfant à l'école.

Ensuite un regret : "Nous n'avons pas réussi à les faire entrer dans la lecture"

Et enfin la tristesse d'apprendre qu'un homme est mort. Comme le dit Yvette:

Quelle connerie la vie
mais quelle merveille aussi
Si j'avais été à Tours ,je serais allée mardi à l'église de St Gervais
Je les aimais

 

Comme il arrive parfois dans les commentaires sur Mediapart, le débat part en zig-zag jusqu'à rejoindre le problème nationaliste / linguistique Belge entre les flamants et les wallons!? Et j'en passe, il suffit de lire tous les commentaires.

 

Dianne a fermé son billet ce que je comprends tout à fait.

 

Merci Mesdames pour ce billet

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.