Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

1487 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 oct. 2013

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Je suis pas raciste mais...

Michel DELARCHE
retraité de l'ingénierie informatique et aéronautique et de l'enseignement dit supérieur (anglais de spécialité), écrivain et esprit curieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis pas raciste, loin de là, mais faut que reconnaître qu'il y a des immigrés qui ne font aucun effort pour s'intégrer. Prenez les Pieds-Noirs, par exemple, ça fait quand même plus de cinquante ans que ces gens-là sont arrivés chez nous et ils ne se comportent toujours pas comme des vrais français. Les vieux, ils arrêtent jamais de parler de "comme c'était bien là-bas". Mais si c'était mieux "là-bas" ils n'ont qu'à y retourner "là-bas", non mais, et puis quoi encore?

En plus, ils restent entre eux, ils se mélangent pas; c'est déjà la troisième génération mais ils mangent toujours pareil: méchoui, couscous et compagnie, ya que ça à manger chez eux. Et je vous parle pas de l'odeur, comme disait Chirac: c'est bien simple, si t'as des voisins Pieds-Noirs qui rachètent la villa d'à-côté, tu le sais tout de suite, parce que ça se met à sentir l'ail, la merguez brûlée et la graisse de mouton rancie. Et en plus ça parle fort et ça crie tout le temps; les Pieds-Noirs, c'est simple, ils parlent pas le français, ils l'aboient. D'ailleurs quand tu regardes les noms qu'ils portent, t'as vite compris: c'est que du Garcia ou du Fernandez ou des noms encore moins chrétiens. Si c'est des noms français, tout ça, moi je suis la reine d'Angleterre.

Et quand il y a une famille qui débarque dans ton quartier, c'est le début de la fin, passque yaplu personne d'autre qui voudra te racheter ta maison, avec un voisinage pareil, et petit à petit, yaplu qu'eux, ils colonisent tout, c'est comme ça que ça marche, avec eux.

Dans le Midi, c'est bien simple, on ne se sent plus chez nous, ça grouille de partout, parce qu'en plus ces gens-là ça reste à flemmarder dans le sud, hein, le bide étalé au soleil entre le barbecue et la piscine, sans se fouler. Se les rouler en se reproduisant comme des lapins pour toucher les allocs, ils savent faire, mais venir voir ce que c'est que de bosser vraiment à Dunkerque ou à Tourcoing, là, ya plus personne. C'est comme je te le dis.

Je te dis pas qu'ils sont tous comme ça, hein, il y en a des biens, c'est comme partout, il y a des exceptions, mais bon, pris en bloc, c'est quand même racaille et compagnie; et ils sont vraiment vulgaires, là, tous, avec leur accent grotesque, leurs poils partout et leurs grosses chaînes en or au cou. Et dangereux en plus, tous armés, tous chasseurs, et que je te tire sur tout ce qui bouge. Et ça fait des morts, forcément: il y a en a toujours un qui veut finir le cubi de rosé avant la battue de l'après-midi. S'ils se tuaient qu'entre eux, ce serait encore pas trop grave, mais quand ils commencent à tuer des français innocents avec leurs conneries, là moi je dis "stop". D'ailleurs, si le gouvernement avait le courage de publier les vraies statistiques ethniques qu'on nous cache, on verrait que derrière un bon paquet d'accidents de chasse, il y a toujours un Pied-Noir bourré dans l'affaire. Je le sais parce que j'ai un cousin qui est dans la gendarmerie qui me l'a dit, mais il y a des consignes venus d'en haut de les laisser tranquille, ces gens-là, et du coup la police ne peut rien faire. Et de toute façon quand ils arrivent à en coincer un, le juge le relâche le lendemain. Ya vraiment trop de laxisme en France.

Le ministre, il paraît qu'il est de Gauche, mais là il a trop raison: à part quelques familles, ils ne veulent pas vraiment s'intégrer. Avec eux, la seule façon de faire c'est de les tenir à l'oeil et à la moindre incartade, genre chasse à la bécasse en dehors des périodes d'ouverture, crac, tu fourres toute la smala dans le premier avion pour Oran ou pour Alger. Et après on sera bien plus tranquille chez nous. Non mais.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol