Sublimation percutante de Vincent Berger

C'est quasi-officiel: Vincent Berger futur ex-président de l'Université Paris Diderot va prochainement devenir conseiller du Président de la République. Cette information anodine nous permet de vérifier une fois de plus la pertinence des analyses de Peter & Hull, immortels énonciateurs du Principe de Peter: "Dans une organisation, tout employé tend à s'élever jusqu'à son niveau d'incompétence" et du Corollaire de Hull "Avec le temps, tout poste finit par être occupé par un employé incompétent". Il s'y ajoute en l'espèce un phénomène brillamment décrit par ces bons auteurs: la sublimation percutante.

Vincent Berger avait déjà atteint son niveau d'incompétence en tant que président de Paris-Diderot (grâce à sa gestion calamiteuse du contrat de PPP passé avec Vinci, dont les journalistes de Médiapart vous ont déjà détaillé par ailleurs les tenants et aboutissants.)

Il va donc faire maintenant faire l'objet d'une: "promotion d'un poste improductif à un autre" (définition de la sublimation percutante).

A moins qu'il ne s'agisse d'une "arabesque latérale" ? (mieux connue chez nous sous le terme de "mise au placard".)

Affaire à suivre...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.