Médiapart doit payer ses arriérés de TVA

Médiapart doit payer ce que le fisc lui réclame, c'est une question de principe: on ne peut pas passer son temps à traquer les politiciens escrocs et fraudeurs en tout genre, critiquer à chaque occasion les dégâts des niches fiscales qui ne profitent qu'aux nantis et dénoncer sans trêve (et avec raison) le dumping fiscal néo-libéral en Europe et en même temps demander à bénéficier rétroactivement d'un régime de faveur concernant le taux de TVA sur ses activités professionnelles.

Pour conserver toute sa crédibilité, Médiapart doit payer sans délai sa dette à l'Etat.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.