Des lois très impuissantes…

“ Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage."

 

À l’article « Fanatisme » de son Dictionnaire philosophique (1764), Voltaire déclare :

« Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage ; c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.

Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? »

Dans sa réflexion sur le fanatisme religieux, Voltaire considère que les « lois » ne peuvent rien contre la « folie des hommes ». Si l’on essaie d’appliquer son idée à la situation actuelle en France, peut-être faudrait-il urgemment réfléchir à autre chose que des lois d’exception, votées dans la précipitation : réduire les libertés de tous, dont celle d’exprimer des opinions dans la rue ou dans le cadre d’une association, est-ce bien susceptible de maîtriser quelques « frénétiques » ?

Mais nos gouvernants ne vont pas puiser dans la pensée du xviiie siècle la sagesse pour conduire leur politique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.