michel kerninon
Abonné·e de Mediapart

106 Billets

1 Éditions

Billet de blog 3 nov. 2015

MAIS QUI EST DONC MONIQUE RANOU ?

michel kerninon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bérangère Lepetit s'est fait embaucher incognito comme intérimaire chez Monique Ranou ( Quimper) puis chez Doux ( Châteaulin). Elle en a tiré un livre témoignage de son immersion dans le monde des travailleurs de l'agro-alimentaire aux conditions de vie et d'emploi difficiles. Journaliste, Bérangère Lepetit a couvert également la fin de l'usine Gad, (Lampaul-Guimiliau) et son millier de licenciements.  Son livre :  « Un séjour en France », Édition Plein Jour, 157 pages, 17 €.

Mais qui est donc Monique Ranou ? « Il est si bon de faire confiance à une femme »  proclame le slogan favori de la maison. Mais c'est Intermarché le propriétaire de la marque Monique Ranou qui s'exprime dans ces termes. 

Que les salariés ne soient pas contents du témoignage rapporté sur leurs conditions d'emploi et de rémunération, c'est une chose. Mais ceux de Brittany-Ferries ne l'étaient pas davantage du récit de Florence Aubenas (Sur le quai de Ouistreham) après son immersion à faire le ménage en coursives dans les ferries. 
Et bien entendu, les salariés de Doux, de Gad, de Tilly, du saumon Harvest, licenciés par centaines, savent mieux que personne à quoi tient leur vie personnelle et familiale... et quelle est la fragilité de leur sort. 
Personne n'aime que soient mises en exergue ses motifs de déceptions et les humiliations subies. Mais tout le monde le sait, les conditions de travail et d'emploi sont largement dénoncées et depuis longtemps par beaucoup de salariés de l'agro-alimentaire, comme par la médecine du travail qui met en évidence les dégâts provoqués sur la santé physique et morale dans l'industrie alimentaire. Et qui pourrait se satisfaire des niveaux de salaires pratiqués situés au plus bas, de la précarité, des CDD à répétition, des horaires décalés qui bousculent les vies et les mettent en danger. Toutes ces choses sont avérées. 
Ces vérités devraient être tues pour certains qui y trouvent certainement un intérêt personnel ? D'autant que l'omerta et la manipulation sont orchestrées en haut-lieu pour tenter de museler l'information sur les réalités financières et sociales des grands groupes. Ceux-là même qui tiennent la chaîne de production de A à Z, et figurent en matamor sur la photo promotionnelle. Comme ils tirent les ficelles des prix et utilisent le chantage permanent à l'emploi. Une politique de l'exploitation et de la subvention publique, du profit à tous prix, y compris celui de la vie humaine, et dont les effets ravageurs ont déstabilisé la Bretagne. Elle paie aujourd'hui le prix fort de sa suposée vocation à se sauver par l'agro-business.

Alors, de grâce, mollo sur les trémolos, faites taire le choeur des pleureuses de service qui s'en mettent plein les poches. Et halte aux subventions publiques aussitôt englouties que versées et honte à la cohorte des thuriféraires d'un système archaïque et mortifère.   


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/bretagne/monique-ranou-une-reponse-de-berangere-lepetit-02-11-2015-10833894.php#contentCommentaires#LbdVE6O57tFrFvj6.99

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
TotalEnergies et Chevron se retirent de la Birmanie
Le groupe américain d’hydrocarbures Chevron et le géant français TotalEnergies ont annoncé vendredi leur retrait de Birmanie près d’un an après le coup d’État militaire. Les organisations de défense des droits humains avaient appelé les deux groupes à prendre une telle décision en raison des atteintes aux droits humains commis par la junte.
par La rédaction de Mediapart
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak