QUEL AVENIR POUR LA REPUBLIQUE ?

Bientôt une nouvelle nuit du 4 août ? La situation actuelle du pays présente les symptômes d'une prochaine rupture identitaire et sociale, -(élections ou pas)-. Et le séisme peut intervenir à la faveur d'une étincelle majeure, ou d'une injustice qui serait jugée par le pays plus inacceptable que les précédentes, ou d'un drame, forcément imprévisible.

Le pays et sa population paient déjà le prix fort de la passivité en matière de solidarité dans une république aux valeurs démocratiques en recul. La première cause en est le chômage record qui touche les couches sociales qui ne peuvent avoir pour autres ressources que celles qui seraient procurées par un travail qu'elles ne trouvent pas dans le pays. Beaucoup de personnes se sentent désormais rejetées économiquement et socialement de la collectivité nationale.

Cette souffrance se traduit par la révolte sourde mais encore plus par le fatalisme. Ces maux minent le pays qui, par manque d'éthique et aussi de courage politique, a consenti à un abandon progressif de la cohésion sociale et au recul des ambitions républicaines de liberté, égalité, fraternité. Valeurs et objectifs qu'avait semblé pouvoir ressusciter l'ampleur de la mobilisation populaire de la journée du 11 janvier dernier après les meurtres du 7. Mail il faut constater que la mobilisation républicaine est vite retombée. Que sera la suite ?


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.