Sourd, aveugle, muet... Macron

Macron et sa politique ne sont pas seuls responsables de la situation critique du pays. Mais l'aveuglement des décisions guidées par des intérêts de classe, de caste, de clan, (on peut choisir) et par la négation de la réalité sociale d'une majorité de citoyens, sont un véritable explosif sociétal.

L'ISF supprimée est le sparadrap du capitaine Macron. Comme l'affaire Benalla colle à sa réputation entachée. 
Aucun avenir tant que ces deux affaires n'auront pas quitté la scène. 
Ni tant que le mouvement désordonné en cours n'aura pas trouvé une issue sociale acceptable aux yeux d'une majorité de citoyens. 
Pas de paix civile sans justice sociale. Le président, la caste au pouvoir, ne semblent pas le comprendre. 
On peut le payer très cher. Assez vite. Sans attendre les échéances électorales. A commencer par celle du 26 mai dont tout indique qu'elle déstabilisera encore plus le pays et brisera l'espoir de l'Europe. 
Macron et sa politique ne sont pas seuls responsables de la situation critique du pays. Mais l'aveuglement des décisions guidées par des intérêts de classe, de caste, de clan, (on peut choisir) et par la négation de la réalité sociale d'une majorité de citoyens, sont un véritable explosif sociétal. 
Situation explosive que tout ou n'importe quoi peut déclencher sans préavis. 
Mais le président n'écoute rien ni personne. 
Il a condamné au silence et à la réclusion sociale les corps intermédiaires, comme les syndicats notamment. Dont il ignore souverainement l'existence et la capacité à négocier les conflits. 
Et ce n'est pas une consultation ou un referendum hors sol qui interrompra le péril en marche dans notre pays. Une situation qu'il semble ne pas voir, ni entendre, ni comprendre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.