michel kerninon
Abonné·e de Mediapart

106 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 août 2015

La schizophrénie porcine

Cette crise met en évidence la schizophrénie d'un système de production industrielle visiblement inadaptée, voire inadaptable, et d'une commercialisation incontrôlée sur le marché.

michel kerninon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette crise met en évidence la schizophrénie d'un système de production industrielle visiblement inadaptée, voire inadaptable, et d'une commercialisation incontrôlée sur le marché.

Mais les dominants du marché (groupements de producteurs et "coopératives", souvent également industriels) font cependant régulièrement appel à l'argent public, comme à l'intervention de l'Etat qu'il critique en permanence, tout en demandant son intervention sonnante et trébuchante en cas de crise du marché

Et pendant ce temps-là les emplois disparaissent par milliers dans la chaîne agro-alimentaire. Et pendant ce temps-là, beaucoup de petits producteurs, qui luttent en silence et souvent sans aides massives des pouvoirs publics, s'interrogent sur l'avenir de leurs métiers dans les différentes productions de leurs exploitations rationnelles et raisonnables notamment en matière environnementale et économique.

Y-a-t-il donc deux poids et deux mesures en matière de justice sociale dans le monde agricole, et de ce fait deux formes de considération de la part des pouvoirs publics, selon le bruit qu'on fait ou non sur la place publique ?
Une seule solution donc : une planification des prix et productions agricoles fixés par l'Etat au nom de l'intérêt général. Comme en économie administrée et subventionnée. Ce qui d'ailleurs n'est déjà pas loin d'être le cas. Sauf que le système profite aujourd'hui aux plus gros et aux plus organisés. Qu'on appelle encore et bien à tort "coopératives" ou "groupements de producteurs. Dont on connaît parfaitement les usages et les appétits ravageurs. 

A cet égard, le représentant national de la FNSEA, le multicarte Xavier Beulin, est bien mal placé pour prétendre assurer la défense et la protection des agriculteurs petits et moyens. Certains d'entre eux le lui ont vertement fait savoir lors d'une manifestation récente à Saint-Brieuc.   Le renvoyant à ses intérêts véritables, dont celui d'importateur de poulets brésiliens pour son groupe industriel, le groupe Avril, anciennement Sofiprotéol.   

A SAVOIR.  Le groupe Sofiproteol, fondé en 1983, est devenu le groupe Avril depuis janvier dernier. Il comporte un pôle industriel et un pôle financier auquel est ré-attribué le nom Sofiprotéol. Le groupe Avril est co-présidé par Jean-Philippe Puig et Xavier Beulin, président du syndicat agricole FNSEA. Accompagné de Sofiprotéol (devenu le fonds d'investissement du goupe présidé par le président de la FNSEA, Beulin) Terena est en passe de racheter le volailler breton Doux (2.200 salariés).

La famille Calmels devrait en effet céder prochainement la totalité de ses parts dans le volailler breton (52,5 %) à Terrena, groupe coopératif basé à Ancenis (44), avec le soutien financier de Sofiprotéol.Terrena est un groupe coopératif de 22 000 agriculteurs adhérents et employant 12 159 salariés. Parmi ses marques commerciales, une dizaine au total, figurent notamment Paysan breton, Gamm vert et Fermiers d'Ancenis. La holding Calmels (D&P) est l’actionnaire majoritaire du Groupe Doux avec 52,5% du capital, aux côtés de deux actionnaires le groupe saoudien Almunajem (25%) et la famille Doux (22,5%)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT