IL NE MANQUE PAS D'AIR

 

Jacques Jaouen, président de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne, vient de publier une tribune dans la presse bretonne. Franchement, ce représentant du monde agricole "officiel" ne manque pas d'air comme on pourra le constater à la lecture de sa tribune sur le site du Télégramme. Une fois de plus, on peut constater la duplicité et l'absence d'honnêté civique de la part de certains pontes du monde agricole, en particulier en cette période de manifestations qui de plus en plus souvent prennent la population en otage. 

 Il est pour le moins paradoxal de constater à cette occasion que les tenants du "libre échange" (comme ils disent et qui n'est rien moins que "La loi du renard dans le poulailler ") réclament régulièrement des aides et l'intervention de l'Etat. Et ce à chaque fois où ils n'arrivent plus à réguler le marché par des moyens qui s'avèrent aussi empiriques que sélectifs. Bravo le libéralisme ! Qu'ils aient donc le courage de demander franchement une agriculture administrée et planifiée par les pouvoirs publics. Les choses seraient claires et l'équilibre pourrait être établi avec une certaine justice entre les laissés pour compte des marchés agricoles et les pontes qui s'y enrichissent. Ce qui est la situation actuelle. Et pas un mot dans la tribune ci-dessous sur la gravité des destructions de biens publics effectuées par les "grévistes". Pas un mot sur les nombreuses gênes prolongées causées aux citoyens dans leur vie quotidienne. Pas un mot sur le coût des dégâts provoqués et seront à la charge de tous. Ce manque de considération pour la population, sa prise en otage, comme les gênes et méfaits provoqués par quelques uns sont de plus en plus choquants pour beaucoup de citoyens. Eux aussi en colère.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/economie/jacques-jaouen-plaidoyer-pour-un-plan-strategique-pour-l-agriculture-bretonne-24-07-2015-10717448.php#contentCommentaires

 

1-c71cc5b260.jpg1-c71cc5b260.jpg1-c71cc5b260.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.