Européennes. Le néolibéralisme destructeur de la vie, ne fait plus illusion. Impasse.

A quelques jour de l’élection des Parlementaires de l’UE, les grandes orientations de l’UE ne sont toujours pas en débat public. Alors que la révolte Gilets Jaunes, le vote massif Brexit, la lutte populaire en Grèce, l’agitation autour des extrêmes-droites, etc. mettaient ouvertement en cause son ancrage néolibéral.

Le gouvernement actuel s'active pour fracturer le pays par sa violence et ses mensonges : "les "terroristes" qu'il faut écraser" *, le "progressisme " "rempart contre l'extrême-droite".

Les mouvements populaires en Europe rétablissent la vérité des citoyens qui font face au grand banditisme du profit sans entrave.

L’impasse où se trouvent chacun des pays résulte du programme néolibéral déroulé depuis plus de 20 ans par tous les gouvernements « de gouvernement » fausse « gauche », et droites :   réformes qui réduisent la démocratie, enfoncent les travailleurs, tirent la société sur un schéma autoritaire et violent, d'extrême-droite,  tous les partis qui se sont succédés au gouvernement y ont contribué. Sous un discours vertueux trompeur.

A l’approche du vote, tout est fait pour que les véritables problématiques ne soient pas débattues : elles mettraient en cause les activités des multinationales et le maxiprofit financier.  * Baisse de la fertilité humaine

Seules des inventions sources de profit, des gadgets, sont envisagées.

Exemple : propagande anti pollution pour promouvoir des vélos et trottinettes, voitures à batteries. Batteries dont on tait le coût écologique et le prix, promotion gouvernementale avec subventions en fonds publics. Aberrant. Aberrant comme on avait tu le coût de démolition des centrales nucléaires comme celui du stockage des produits usés.

Sarkozy a stoppé la recherche pour de nouveaux matériaux pour panneaux solaires. Et on tait le coût écologique, social et le vrai prix des panneaux solaires actuellement utilisés.

Aberrant comme le remplacement des trains par des cohortes de camions et de cars.

La chimie, au lieu des savoirs faire des paysans de tous pays, ruinés par les commercialisations spécularives à grande distance. 

Et plus que jamais, le travail épuise et tue, y compris les ubérisés, sous algorithmes. (Ecouter le récit d'un livreur à vélo autoentrepreneur géré par ordinateur-employeur. Se défoncer pour un SMIC dont il faut enlever les cotisations, les repos et congés. Privé de ressource lorsqu'il y a un manque de commandes. Illusoire maîtrise par le travailleur de ses temps travaillés.  France-Culture Les pieds sur terre jeudi 23 mai 2019      https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/trois-minutes-qui-comptent )

La référence pour ces élections européennes est totalement faussée.

 

Tous les partis de gouvernement poussent l'option d'extrême-droite, pour aller plus loin dans la violence contre le mouvement social, et le carcan moral régressif. (lois Famille, proclamation patrie, haine des excoloniaux,. travail privé de droits), favorisant la transition en répression par les armées. 

L'abstention est leur ouvrir les sièges du Parlement qui a capacité à imposer des lois.

 

Je n'ai ni compte facebook, ni twitter. : confrontons nos idées !

Penser par soi-même.

 

*Baisse de la fertilité humaine :  https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/comment-expliquer-la-baisse-de-qualite-du-sperme

France Culture Les Matins 23 mai 2019. 7h12. "Une étude menée par des chercheurs de l’université de Genève et publiée, hier, dans la revue « Andrology », alerte sur la baisse de qualité du sperme des jeunes Suisses. Ces derniers feraient partie des Européens les plus touchés par cette baisse de qualité. Comment l’expliquer ? Qu’en est-il en France ? Les pays industrialisés sont-ils les plus touchés ? Invité : Jean-Philippe Wolf  professeur à la faculté de médecine de Paris-Descartes, travaille au centre de d’Assistance Médicale à la Procréation de l’hôpital Cochin à Paris, chercheur à l’INSERM, ex responsable du CECOS/Cochin.

**A suivre : la plainte d'un homme éborgné par le tir GLD est mise aux Assises. (cf Billet de Patrick GAHEZ, 18 mai 2019.)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.