Pages occultées de notre histoire.

La France libre fut africaine. Décembre 60, le peuple algérien se souleve. Kamerun ! "Sans se pencher sur le présent, il est impossible de comprendre le passé" Marc Bloch.

Eric Jennings :   La France libre fut africaine  Perrin 2014.      https://journals.openedition.org/etudesafricaines/18240#tocto1n1

"La place prise entre 1940 et 1943 par l’Afrique équatoriale fut essentielle pour la construction même de la France libre, dont elle constituait alors quasiment le seul territoire. C’est, de façon surprenante, un sujet peu abordé par les historiens français, alors qu’une somme fondamentale et déjà ancienne existe sur la Première Guerre mondiale.

(...)  L’intérêt du livre est de centrer toute l’histoire en Afrique. La métropole apparaît peu, et pour cause puisqu’elle était aux mains du gouvernement de Vichy et des nazis. C’est une histoire complexe, à la fois politique, militaire et sociale.

(...)  La dernière partie est passionnante, car elle met en scène de façon plus directe les Africains, vus surtout jusqu’alors sous l’angle de la France libre. C’est une étude économique et sociale qui se poursuit en marge des combats, car les pénuries exigent du pays un effort épuisant. En même temps que des troupes, on demande aux paysans africains de produire toujours plus. Les impératifs de guerre exigent le travail forcé, pour construire les routes, et pousser la production du caoutchouc et de l’or, car l’AEF a toujours besoin de plus de financement. Pour éclairer la pensée des Africains, Eric Jennings fait appel à de nombreux témoignages, et rend compte des résistances, des désertions et des révoltes. Il montre aussi le rôle difficile du gouverneur général Éboué auprès duquel ses administrés font appel pour les protéger. Il est hostile aux abus mais retenu par son patriotisme. Le livre apparaît enfin ce qu’il est : non seulement une histoire de la France libre en Afrique française, mais aussi une histoire des Africains sous la France libre."

Décembre 1960 les Algériens se soulèvent massivement.lors de la tournée de De Gaulle en Algérie pour promouvoir le programme de "Troisième voie",   Répression féroce. Dissimulée.  Au moins 260 tués par la police, l'armée, et par des civils de décembre 1960 à janvier 61.     Lire l'article de l'historien Mathieu Rigouste  Le Monde Diplomatique décembre 2020.  Ouvrage :  Un seul héros, le peuple. La contre-insurrection mise en échec par les soulèvements algériens de décembre 1960. Ed. Premiers Matins 2020

KAMERUN !  Une guerre cachée aux origines de la Françafrique 1948 - 1971.  Ed. La Découverte

"Les racines xénophobes de la France" Olivier Le Cour Grandmaison  https://blogs.mediapart.fr/edition/dailleurs-nous-sommes-dici/article/240511/les-racines-xenophobes-de-la-france

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.