Cumul d’impasses. Menace putschiste  : Fin d’une époque.

Les enfants abusés et femmes Me too, les petites mains, les artistes, les soignants du public, les éleveurs, les cultivateurs, les enseignants et chercheurs, et descendants de colonisés, tous empêchés de vivre et travailler librement, brutalisés lors qu’on prend la rue, désormais pris dans un filet d’espionnage policier et  aujourd’hui menacés de bain de sang : TROP, c’est TROP ! Vivre autrement !

Nos séquelles de pays colonisateur :

"Il faudrait d’abord étudier comment la colonisation travaille à déciviliser le colonisateur, à l’abrutir au sens propre du mot, à le dégrader, à le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale, au relativisme moral…"

Aimé Césaire, Discours sur le colonialisme

Le mouvement Me too, la réclamation de justice et d’emplois des descendants de colonisés, la réclamation d’égalité des personnes handicapées, les mouvements étudiants et lycéens privés d’avenir, les peuples chassés de chez eux et pourchassés partout, les dissidences d'artistes, les travailleurs privés de droits, les soignants du public, enseignants et chercheurs empêchés, expriment que trop c’est trop.

Le mouvement Gilets Jaunes l’a proclamé puissamment en notre nom à tous sur les Ronds Points au prix de lourdes et nombreuses blessures et mutilations par un pouvoir criminel qui annonce une École de guerre pour la police !

La crise des arnaques de la finance de 2007 se poursuit par des profits indécents de quelques uns sans interruption, même pendant cette année d’arrêt des activités ! Et en silence l’arnaque des prétendues dettes qu’on voudra nous faire payer. En silence nos droits ont dérivé sous gestion par logiciels crétins programmés pour raboter nos droits selon une enveloppe décidée par les gouvernants.

Les destructions de la nature ont été autorisées jusque sous confinement !

L’espionnage de nos pensées et activités personnelles et collectives, vient d’être autorisé par trois décrets infâmes, puis par le Conseil d’État, en prévision d’internements massifs.

Le dénigrement imbécile conduit par des ministres, puis la menace de bain de sang par des généraux, ne pourront pas empêcher qu’on se mette à vivre autrement !

Laissons à l’idéologie des crétins d’extrême-droite les rêves de bain de sang, de réduire les rapports entre hommes et femmes à se faire servir et tirer un coup, et d’assurer à la caste supranationale ses profits indécents.

Que quelques-uns délocalisés échappant à l'impôt, soient titulaires de comptes gigantesques en paradis fiscaux, d’écritures virtuelles produisant des masses financières en disproportion totale des productions réelles : cela n’a plus aucun sens.

La prétendue science économique actuellement hégémonique est totalement coupée du monde réel. C'est elle qui "guide" nos gouvernants selon les besoins des géants de la finance.

Le capitalisme qu'analysait Marx a dérivé en folie spéculative virtuelle, a tout envahi, est devenu Ubuesque !

Nous toutes et tous voulons nous extraire d’une domination par un système mondialisé hors contrôle et irresponsable, qui s’affirme inhumain et mafieux, et domination destructrice de la nature dont nous faisons partie, (1)

Expérimentons.  Réinventer équitablement le partage hommes-femmes afin de Vivre autrement et intelligemment la richesse de nos nombreuses cultures.  

============

https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/les-enfants-enfermes-ou-leducation-sous-contrainte-14-le-centre-educatif-ferme-sanction-ou-0

=============

"Bary Keita est mort le 18 avril après une chute de 5 mètres sur le chantier où il travaillait... "://blogs.mediapart.fr/marche-des-solidarites/blog/300421/ils-ont-tue-un-ouvrier

(1)  Ajout du 30 mai 2021.  Connaître le système de domination néolibéral sur les peuples du monde.

Au 19° et 20° siècle, les puissances coloniales se sont chargées d'imposer leur domination coloniale, puis néocoloniale sur les pays "indépendants". Par de terribles crimes contre l'humanité.

A partir des années 70, ce fut au profit des Marchés délocalisés.

Ces Marchés en créant le système néolibéral ont étendu leur domination jusque sur les capitales des anciens Empires,par le jeu de "Réformes structurelles" annoncées salvatrices, Modernité, pour discréditer toute critique comme archaïque. 

Domination exercée sur tous les pays par le relais de régimes de moins en moins démocratique ou directement par le moyen de dictatures, milices et armées qui leur sont totalement dévouées.

Les besoins des pays ne sont pris en compte que pour des spéculation juteuses.

La guerre du 21° siècle est engagée par les Marchés contre les peuples par guerres locales et massacres contre les civils pour saisir leurs forêts, leurs terres, les ressources du sous-sol, les voies commerciales, pour les exploiter comme main-d'œuvre, les asservir par rééducation, ou, populations de trop, les détruire en masses errantes partout rejetées. Le système néolibéral est le plus gros producteur d’illusionnisme et de complots au monde.

Et hyper systèmes de surveillance y compris sur les dictateurs eux-mêmes pour les remplacer par putsch au moindre doute. 

Et système culturel rudimentaire imposé par gouvernance, management et nudges.

Au bout de ses impasses financières, économiques, écologiques, sanitaire, en perte de crédibilité, le système néolibéral foncièrement mafieux est incapable de réformer ses tares génétiques généralise ses menaces de guerres généralisée contre les civils.

La résistance défend les biens communs, la démocratie, la dignité de tous.  (*)

Combat essentiellement culturel et politique

(*)  https://www.mediapart.fr/journal/international/300521/en-colombie-les-jeunes-des-quartiers-populaires-en-premiere-ligne-de-la-contestation-sociale    Extrait  : 

"(...) Le gouvernement semble sourd aux revendications des manifestants. Un dialogue a été instauré début mai avec des représentants syndicaux et étudiants. Ces derniers ont amené sur la table des négociations un certain nombre de revendications sociales, dont un revenu minimum garanti pour les plus pauvres. Sans aucune avancée. « De toute façon, ils ne nous représentent pas vraiment », dit un jeune de Première ligne. Pas plus que la plupart des partis politiques, même si l’ensemble de la gauche colombienne soutient le mouvement et y participe.

Malgré cela, le président Ivan Duque se retranche derrière des accusations contre son principal opposant, Gustavo Petro, qu’il pointe du doigt comme instigateur de la grogne sociale. Il fustige régulièrement les « actes de vandalisme » des manifestants ainsi que les blocages de routes, « une agression contre les droits de tous les Colombiens ».

Vendredi soir à Cali, après une journée meurtrière qui a fait une dizaine de morts parmi les manifestants, le chef de l’État a publié un décret visant à rétablir l’ordre dans le pays. Il ordonne de déployer une « assistance militaire » dans 8 des 32 départements du pays, ainsi que dans 13 municipalités. Dès samedi à Cali, 7 000 soldats étaient mobilisés. (...) "

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.