michel-lyon
Abonné·e de Mediapart

356 Billets

1 Éditions

Billet de blog 30 juin 2022

Le temps des clarifications commence. Avenir enthousiasmant pour NUPES.

La destruction de notre démocratie a été poussée très loin, et la majorité d'extrême-droite va pousser encore plus radicalement. La fiction humaniste, populaire dont Macron et LePen se sont parés, ne sera plus crédible. NUPES va être mis en a-partheid au sein de l'Assemblée. Son équipe nombreuse de députés va pouvoir se constituer au coeur des résistances et dissidences populaires.

michel-lyon
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mouvement populaire a besoin non pas d'un encadrement, mais d'un appui.

- capable de fournir des informations sur l'activité réelle de la majorité-extrême-droite : Assemblée, Elysée et locales, en lien avec les activités des parasites et grand banditisme du système néolibéral.

- qui établisse des liens actifs avec les mouvements populaires dans le monde, particulièrement ceux dont la survie est menacée. 

- qui s'informe de toutes les formes d'oppression en hexagone et outremer :  prisons, internements administratifs, tous lieux d'enfermement, et  maltraitance contre les réfugiés, enfance en danger, conditions des personnes handicapées, droit des malades sans oublier les malades mentaux. Et toutes formes de mépris et maltraitance contre les femmes, conditions de travail abusives et dangereuses. Et étudier toutes les formes de pouvoir sans recours.

- qui examine tous les procédés de hausse des prix : le mot "inflation" n'est qu'un masque sur une idée obsolète. Et porocédés de profits faramineux. (dont le différentiel entre les cotisations perçues et les prestations servies : couverture santé, assurances, ...,et bientôt retraites)

- qui étudie l'impact de produits chimiques sur nos organismes et sur les écosystèmes. cf.Fr Culture. 30 juin. 12h55 *

- qui s'informe de toutes formes de dévoiement du service public de la police et gendarmerie, en force de surveillance-répression tournée contre le peuple. Plus généralement la dégradation extrêmement grave des services publics : quelle évolution de leur perception des publics, quelles valeurs orientent réellement recrutement et promotion interne. (les proclamations publicitaires ne sont d'aucun intérêt). Les fonctionnaires compétents, humains, efficaces qui étaient appréciés, sont remplacés par des accessoires dociles de systèmes électroniques qui "gérent " les mesures sociales en bureaucratie imbécile. L'humain a été dépossédé de la maîtrise de son travail: une nouvelle forme de taylorisme. Et il en sera bientôt expulsé. Mais qui tiendra les manettes des systèmes numérisés, et au profit de qui ??? 

- qui soit attentif à toutes les formes nouvelles d'exploitation du travail humain, sans oublier le travail agricole, formes nouvelles qui minorisent de plus en plus le salariat

- qui étudie tous les procédés en oeuvre pour fabriquer l'opinion publique, nous iinsufler un prêt à penser par mille canaux, sans qu'on s'en rende compte. Le moindre prestataire internet vous harcéle pour adhérer à son club qui prétend coacher vos activités, vos loisirs, vos vacances et vous assome de règles de pensée. Une illusion d'activisme sns aucun autre intérêt que de devenir client des start up du réseau. Et de vous empêcher de regarder où cela nous mène.

- qui ait un lien avec toutes les formes de résistance et de dissidence et favorise les mises en relation entre elles.

- suivre et comprendre toutes les menaces de guerre contre des peuples. Suivre et comprendre les lignes de force de domination sur la planète, qui utilisent les gouvernements locaux.

Déjà, caractérisons la dégradation lourde de notre démocratie, à la veille du règne commun d'extreme-droite Macron-RN-LR. :

====================

* Fr. Culture 30 juin 12h55 : Deux lanceuses d’alerte nous parlent de leurs travaux respectifs et de leurs engagements. Marie-Monique Robin est journaliste et réalisatrice, lauréate du prix Albert-Londres (1995), auteure notamment de La fabrique des pandémies. Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire (La Découverte, 2021), également le titre d'un documentaire sorti après le confinement. Elle montre les liens entre maladies émergentes et équilibres écosystémiques. Elle se base pour ce faire sur les travaux des scientifiques de la disease ecology, "nouvelle discipline chapeau" et "science des interactions écologiques". Portant atteinte aux écosystèmes, les activités humaines favorisent l'apparition de ces maladies émergentes. La pandémie de Covid-19 n'est que la première de nombreuses pandémies à venir.

Barbara Demeneix est biologiste et professeur au Museum national d’Histoire naturelle de Paris. Elle a publié Comment les énergies fossiles détruisent notre santé, le climat et la biodiversité (Odile Jacob mai 2022). Un livre écrit pour que le public connaisse les liens entre énergies fossiles et "trois menaces qui nous pendent au nez" dit-elle : réchauffement climatique, perte de la biodiversité, pollution chimique. Les perturbateurs endocriniens, rappelle-t-elle, en sont grandement responsables.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin