Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

434 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2009

Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

La moisson des "Visa d'or 2009"

 Samedi 5 septembre, la semaine professionnelle du festival « Visa pour l'image » s'est achevée à Perpignan en présence de Frédéric Mitterrand, qui a tenu à marquer par une brève présence son intérêt pour le photojournalisme, tandis que l'équipe du festival réaffirmait sa solidarité avec les photographes de l'agence Gamma.

Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Samedi 5 septembre, la semaine professionnelle du festival « Visa pour l'image » s'est achevée à Perpignan en présence de Frédéric Mitterrand, qui a tenu à marquer par une brève présence son intérêt pour le photojournalisme, tandis que l'équipe du festival réaffirmait sa solidarité avec les photographes de l'agence Gamma.


Le ministre est arrivé dans l'après midi à Perpignan, accueilli non seulement par Jean-François Leroy, directeur du festival, mais par un comité d'accueil de militants de l'Union des photographes créateurs (UPC) et par l'association Freelens-ANJRPC qui se sont manifestés par un lâcher de ballons.

Frédéric Mitterrand s'est rendu au couvent des Minimes où il a visité quelques expositions, marquant un intérêt particulier pour le travail d'Eugene Richards. Il était accompagné par un groupe de photojournalistes qui a pu expliquer aux conseillers du ministre leurs conditions de travail. Ceux-ci ont été particulièrement étonnés des prix d'achat des reportages par les magazines. Ils semblaient croire que les photojournalistes étaient rémunérés comme des stars tandis que ceux-ci doivent « chasser » les bourses de fondations ou les prix de festivals pour boucler leurs fins de mois.

Heureusement, « nous remettons chaque année un peu plus de prix » a souligné Jean-François Leroy lors de la dernière projection du festival en annonçant les « Visa d'or ». Cette année, la nouveauté fut le prix du web-documentaire décerné au "Corps incarcéré" de Soren Seelow, Léo Ridet, Bernard Monasterolo et Karim El Hadj du Le Monde Interactif; et, pour la seconde fois, le prix du jeune reporter de la Ville de Perpignan a été décerné à Massimo Berruti dont on peut lire une interview sur Mediapart et voir le magnifique portfolio sur MediaVU'.

Les jurys se sont réunis les 2 et 3 septembre à Perpignan, pour décerner les Visa d'or dans les Catégories News, Magazine et Presse Quotidienne.

Ce jury pour le Visa d'or News et Magazine était composé de ;

Michael Rand (GB), Monica Allende du The Sunday Times (GB), Cyril Drouhet du Figaro Magazine (Fr), Ryuichi Hirokawa de Days Japan, Andrei Polikanov de Russian Reporter Magazine, Marc Simon de VSD (Fr), Susan Smith du National Geographic (USA), Jérôme Huffer de Paris Match (Fr).

Pour le "Visa d'or news", les nominés étaient Walter Astrada de l'Agence France-Presse pour un reportage exceptionnel sur « Madagascar ensanglantée », Enrico Dagnino envoyé par Paris Match pour « couvrir » les migrants en Méditerranée sous le tire « Retour forcé » et Dominic Nahr du collectif l'Œil Public pour une enquête en République démocratique du Congo.

Le gagnant est Wojciech Grzedzinski de Napo images pour sa « couverture » de la crise en Géorgie. Il a reçu immédiatement un chèque de 8 000 € offert par Paris Match.

Pour le "Visa d'or magazine", le gagnant est le photographe afghan Zalmaï avec un reportage « Promesses et mensonges. Le coût humain de la guerre contre la terreur », un reportage sur l'Afghanistan. Il va recevoir également 8 000 € offerts par la Région Languedoc-Roussillon.

Les autres nominés étaient Miquel Dewever-Plana de l'Agence VU pour « Guatemala, l'autre guerre », Jérôme Sessini de l'Oeil Public pour un reportage déjà publié par Le Monde 2 et le Figaro Magazine sur « Le narcotrafic au Mexique. Si loin de Dieu, trop près des Etats-Unis », Callie Shell de l'agence Aurora Photos distribuée en France par Cosmos pour sa couverture de la campagne et de l'élection de Barack Obama en « assigment » pour Time Magazine.

Le Visa d'or de la presse quotidienne a été décerné à Barbara Davindson du Los Angeles Times pour lequel elle a couvert les dégâts du tremblement de terre près de Chengdu, capitale de la province du Sichuan (Chine), en mai 2008. Elle reçoit 8 000 € offerts par la SNCF.

Les autres nominés étaient Sarah Caron de l'agence Polaris Images, Ulla Lohmann, photographe indépendante, Dominic Nahr de l'OEil Public et Jérôme Sessini également de l'OEil Public ainsi que Zalmaï, photographe indépendant.

La clôture de la semaine professionnelle de "Visa pour l'image" laisse la place au grand public et aux nombreux lycéens et étudiants qui vont pouvoir profiter des expositions jusqu'au 13 septembre.

Sur ce blog "A l'oeil", durant la même période, je vais continuer à vous rendre compte des rencontres et des entretiens que j'ai eus avec les professionnels présents à Perpignan.

Michel Puech

Perpignan le 6 septembre 2009

Tous droits réservés pour le texte et les photographies. La reproduction intégrale sur tous supports est formellement interdite

Lire tous les billets sur le festival "Visa pour l'image"

Tous le programme des expositions de "Visa pour l'image - Perpignan"

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
« CNR santé » : la désertification médicale fait dérailler le grand raout institutionnel
Difficile de bien qualifier le Conseil national de la refondation, dans sa version santé, lancé dans la Sarthe. Devant 500 personnes, le ministre de la santé a appelé les « territoires » à trouver leurs « propres solutions ». Des habitants sans médecin traitant ont tenté de rappeler à l’État ses obligations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicales
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal
Guerre en Ukraine : des Français collaborent avec la « justice » de Poutine
Depuis le lancement de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs militants français d’extrême droite fabriquent des preuves de crimes de guerre ukrainiens pour un faux tribunal russe.
par Elie Guckert
Journal — Moyen-Orient
« Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion »
Pour le philosophe Anoush Ganjipour, les manifestations en Iran exigent que le pouvoir des mollahs abandonne sa mainmise sur l’espace public. Une telle revendication d’une sécularisation, moderne, procède des injustices commises par la République islamique.
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost