«Sarkozy a appelé les maires pour qu’ils prennent les arrêtés antiburkini»

On a enfin le fin mot de l’histoire du burkini. La multiplication comme des petits pains des arrêtés l’interdisant sur des plages dont les trois quarts n’en avaient pas vu un seul avait de tout de même de quoi questionner.

C’est un maire juppéiste du Sud-Est qui a lâché le morceau  : «Nicolas Sarkozy a appelé lui-même certains maires pour qu'ils signent des arrêtés interdisant le burkini! Eric Ciotti [président du conseil général des Alpes-Maritimes, qui est l'un de ses porte-parole, NDLR] téléphonait et l'ancien chef de l'Etat passait derrière pour remettre un coup de pression. Est-ce son rôle ? » s’étonne le maire en question dans L'Express du 6 septembre.(1)

Vous avez dit provocation politique ? C'est marrant, pour certains, la provocation politique venait des femmes se baignant dans cette tenue... (2) Autre mise au point qui ne manque pas d'intérêt, celle  du Grand Orient de France (3), qui met en garde contre l’instrumentalisation de la laïcité par la droite et l’extrême droite et rappelle que «le burkini est une affaire individuelle». Point d’offensive salafiste donc, d’affichage militant provocateur pour la principale obédience de la franc-maçonnerie française, dont les positions ultralaïcardes sont pourtant habituelles.

 

(1) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lr/primaire-a-droite-la-bonne-conduite-n-empeche-pas-les-coups-bas_1827619.html

(2) https://blogs.mediapart.fr/michelle-guerci/blog/240816/burkini-jean-luc-melenchon-partage-laffront-fait-aux-musulmanes

 (3)  http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160826.AFP5802/burkini-le-grand-orient-denonce-l-instrumentalisation-de-la-laicite.html

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.