« Crépuscule » ou la polémique inutile

Une polémique ayant pour objet « Crépuscule », le livre pamphlet de Juan Branco, s’amorce dans le club de Mediapart.

Ce dont nous devrions avoir le plus en horreur, c’est cette propension qu’ont des intellectuels à engager des polémiques sur des sujets qui devraient obtenir consensus.

Juan Branco, issu du sérail, nous offre un panorama de ce qu’est la macronerie, ses tares, ses mensonges et entourloupes, dénonce les petits nobliaux élevés au rang de seigneurs n’ayant pas une once des qualités nécessaires au poste auquel ils accèdent, faisant allégeance au roi quoiqu’il fasse et dise.

Mais il est dans la nature humaine de toujours soupçonner une arrière pensée, un dessein inavouable si, par un trop grand nombre de couleuvre à avaler ou de mensonges à avaliser, un individu ne cautionne plus et met en garde.

Juan Branco est, à sa manière, un lanceur d’alerte ; il tente de nous faire prendre conscience que nous sommes depuis très longtemps les jouets d’illusionnistes sans foi ni loi, tous issus d’un milieu se cooptant et dont Macron est le dernier avatar. Marionnette aux mains de l’oligarchie financière, le pays ne pourra s’en débarrasser qu’au prix d’une révolution citoyenne par les urnes... ou pas.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.