« Notre Père »

En grec ancien, voici la prière "Notre Père" :

Πάτερ ἡμῶν

Texte original de Matthieu 6:9-13 :

Πάτερ ἡμῶν ὁ ἐν τοῖς οὐρανοῖς·ἁγιασθήτω τὸ ὄνομά σου·ἐλθέτω ἡ βασιλεία σου·γενηθήτω τὸ θέλημά σου,ὡς ἐν οὐρανῷ καὶ ἐπὶ τῆς γῆς·τὸν ἄρτον ἡμῶν τὸν ἐπιούσιον δὸς ἡμῖν σήμερον·καὶ ἄφες ἡμῖν τὰ ὀφειλήματα ἡμῶν,ὡς καὶ ἡμεῖς ἀφίεμεν τοῖς ὀφειλέταις ἡμῶν·καὶ μὴ εἰσενέγκῃς ἡμᾶς εἰς πειρασμόν,ἀλλὰ ρῦσαι ἡμᾶς ἀπὸ τοῦ πονηροῦ.[Ὅτι σοῦ ἐστιν ἡ βασιλεία καὶ ἡ δύναμις καὶ ἡ δόξα εἰς τοὺς αἰῶνας.ἀμήν.]

 

Pater hēmōn, ho en tois ouranois;hagiasthētō to onoma sou;elthetō hē basileia sou;genethetō to thelēma sou,hōs en ouranōi, kai epi tēs gēs;ton arton hēmōn ton epiousion dos hēmin sēmeron;kai aphes hēmin ta opheilēmata hēmōn,hōs kai hēmeis aphiemen tois opheiletais hēmōn;kai mē eisenenkēis hēmas eis peirasmon,alla rhusai hēmas apo tou ponērou.[Hoti sou estin hē basileia, kai hē dúnamis, kai hē doxa eis tous aiōnas.Amēn.]


------------------------------------------


Traduction de Marie Balmary, dans "Le moine et la psychanalyste" :


 « Notre Père »,

 « Père de nous, celui dans le ciel (…), que ton désir advienne comme en ciel et (aussi) sur terre. »

Ce père situé aux ciels n’est pas notre "Père", au sens d’un père à nous. Il est pater hêmôn ho en tois ouranois : père de nous, celui dans les ciels. Le père des hommes en relations, et non le dieu de l’individu. Que son désir advienne – désir de père qu’adviennent des fils – comme au ciel et aussi sur terre : ce que je comprends ainsi : qu’advienne ce qui a lieu au ciel sur terre.

Et, nous dit Marie Balmary, "Le ciel, c’est le lieu où nous sommes quand nous cessons d’être invisibles les uns aux autres."


-----------------------------------------------------


En Syrie, le village "Maaloula" est un lieu où l'on parle encore araméen, la langue du Christ.

Qui saurait dire le Notre Père en araméen ? Et sa traduction ?

.

.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.