Propos d'un psychanalyste sur l'inceste

"L'interdit de l'inceste est un interdit qui s'adresse à l'enfant. C'est à l'enfant qu'il est dit : "Tu ne convoiteras pas ta mère ; tu renonceras à ta mère comme objet de désir, et tu ne tueras pas ton père."

 

Le psychanalyste Jean-Pierre WINTER membre de la CIASE © Winter

"...Parce que le désir est non seulement un désir d'inceste ; oui, il est fondamentalement un désir d'inceste, mais il est aussi un désir de destruction, un désir d'esclavagisation, un désir d'incorporation, parce qu'à l'horizon de la jouissance humaine, de ce qui fait jouir un être humain depuis sa naissance, il y a une part de cette jouissance qui est fondamentalement de l'inceste et qui cherche à se satisfaire,

L'interdit de l'inceste, ce n'est pas l'interdit pour le père d'avoir des relations désirantes avec sa fille ou son fils - ça c'est largement répandu dans le monde -, mais si vous daignez un peu aux mots dans lesquels les choses sont dites, l'interdit de l'inceste est un interdit qui s'adresse à l'enfant. C'est à l'enfant qu'il est dit : "Tu ne convoiteras pas ta mère ; tu renonceras à ta mère comme objet de désir, et tu ne tueras pas ton père."

Jean-Pierre Winter

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.