MOHAMED LAMINE LY
PROFESSIONNEL DE SANTE
Abonné·e de Mediapart

214 Billets

0 Édition

Lien 1 déc. 2013

MOHAMED LAMINE LY
PROFESSIONNEL DE SANTE
Abonné·e de Mediapart

EXTRAITS DE L'OUVRAGE TRAITANT DU REGNE CONTROVERSE D'ABDOULAYE WADE

MOHAMED LAMINE LY
PROFESSIONNEL DE SANTE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://www.nioxor.com/article-extraits-de-l-ouvrage-chronique-des-coleres-citoyennes-117262819.html

Parution prochaine d’un ouvrage sur les deux mandats de Me Wade

Dakar, 8 jan (APS) - Mohamed Lamine Ly, docteur en médecine, va publier prochainement un ouvrage sur les deux mandats de l’ex-chef de l’Etat sénégalais, Me Abdoulaye Wade, annonce un communiqué transmis à l’APS.

Intitulé ‘’Chronique des colères citoyennes au Sénégal, réflexions sur l’expérience démocratique sénégalaise après l’Alternance de 2000'', cet ouvrage est un recueil d’articles qui couvre la période 2000-2012.

Mohamed Lamine Ly est né en 1958 à Matam (Nord). Il a soutenu sa thèse de doctorat en médecine en janvier 1986 à l’Université de Dakar, avant de se spécialiser en microbiologie médicale en République démocratique allemande (RDA), selon une note de présentation.

Plus tard, il rejoint la Fonction publique au Sénégal, pour servir, en tant que médecin de santé publique à Ziguinchor (Sud), à Thiadiaye (Fatick), à Yoff et à la Médina (Dakar). Il fut par ailleurs militant actif du SUTSAS, où il a eu à occuper la fonction de secrétaire chargé de la politique de santé de 1998 à 2007.

Opposant historique, d’abord au premier président sénégalais, Léopold Sédar Senghor (1960-1980), puis à son successeur, Abdou Diouf (1980-2000), Me Abdoulaye Wade est arrivé au pouvoir en 2000 après 25 ans d’opposition. Il a été réélu en 2007 pour un second mandat, mais a été battu le 25 mars 2012 par Macky Sall, alors qu'il briguait un très contesté troisième mandat à 86 ans.

L’ouvrage, ‘’Chronique des colères citoyennes au Sénégal, réflexions sur l’expérience démocratique sénégalaise après l’Alternance de 2000’’, comprend 34 contributions, toutes rédigées par le docteur Mohamed Lamine Ly dit Issa. L’auteur n’en a signé que sept de son propre nom. Les dix-sept autres le sont sous divers pseudonymes, dont celui de Nioxor Tine, précise la note de présentation.

La publication est divisée en quatre grandes périodes. La première va de mars 2000 à février 2007, et est intitulée ‘’Du parti-Etat socialiste au parti-Etat libéral, le temps des reniements’’. La deuxième va de mars 2007 à mars 2009 et a pour titre : ‘’De la victoire électorale des Libéraux en mars 2007 à leur défaite politique en mars 2009, le temps des assises’’.

La troisième et la quatrième période s’intitulent respectivement : ‘’Du 19 mars 2011 au 25 mars 2012 : le temps des révoltes citoyennes’’ et ‘’A partir du 25 mars 2012, le temps des ruptures attendues’’.

Dans son livre, l’auteur ‘’refuse tout débat sur la régularité des élections présidentielles du 25 février 2007, qui ont donné lieu à un achat de conscience, à une échelle quasi-industrielle, de la part du Parti démocratique sénégalais et ses alliés, et ce jusqu’au jour du scrutin’’, mentionne la note de présentation.

Le docteur Ly, poursuit le texte, ‘’incrimine plutôt la division des partis de l’opposition avec quatorze candidats déclarés et la passivité dont ils auront fait montre devant les manœuvres frauduleuses des Libéraux comme facteurs déterminants dans la reconduction du président sortant’’.

‘’Chronique des colères citoyennes au Sénégal, réflexions sur l’expérience démocratique sénégalaise après l’Alternance de 2000’’ aborde la genèse du plan Jaxaay (relogement des victimes des inondations à Dakar) et le naufrage du navire Le Joola, en 2002, comme emblématiques de la nouvelle gouvernance wadiste, selon le texte de présentation.

L’auteur se penche également longuement sur ‘’l’élection présidentielle de février 2012, en parlant également aussi bien des manœuvres du camp libéral pour imposer un troisième mandat de Wade que des dissensions au sein de l’opposition qui semblait parfois privilégier des intérêts crypto-personnels’’.

Pour le docteur Ly, ‘’grâce à la société civile et aux mouvements citoyens, particulièrement le Mouvement du 23 juin et le groupe + Y'en a marre+ et certains partis de gauche, la flamme de la contestation citoyenne va être préservée jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle’’.

Dans sa publication, Mohamed Lamine Ly appelle les forces de gauche à ‘’œuvrer pour l’extension des principes et des normes de bonne gouvernance au sein des partis de gauche eux-mêmes et des organisations de masse’’.

Il les exhorte également à ‘’se battre pour un code électoral plus juste et à travailler pour une alternative véritable, au profit des couches populaires, en alliance avec les forces citoyennes émergentes’’.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Les SDF étrangers ne sont pas les bienvenus » : un préfet ne devrait pas dire ça
Dans un tweet, le préfet de l’Hérault a déclaré vouloir « en finir avec la délinquance des SDF étrangers » à Montpellier, affirmant que les CRS « ne les lâcheraient pas ». Une stigmatisation assumée, dans la lignée de la politique prônée par Gérald Darmanin envers les « délinquants étrangers ».
par Prisca Borrel, Nejma Brahim et Camille Polloni
Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal
L’imam Iquioussen, réclamé par la France, a été arrêté en Belgique
Visé par un mandat d’arrêt européen émis par la France, le prédicateur Hassan Iquioussen a été interpellé par la police belge vendredi, près de Mons. Il appartient désormais à la justice belge de se prononcer sur son éventuelle remise à la France. 
par Camille Polloni
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon