LE SÉNÉGAL DISPOSE-T-IL RÉELLEMENT D'UNE POLITIQUE DE SANTÉ ?

La COSAS préconise de poursuivre, avec l’ensemble des bonnes volontés, le plaidoyer auprès des décideurs pour la réactualisation du document de politique nationale de Santé devant servir :

Coalition Nationale pour la Santé et l'Action sociale (COSAS) Coalition Nationale pour la Santé et l'Action sociale (COSAS)

La Coalition pour la Santé et l’Action sociale (COSAS) a tenu, le Mercredi 04 septembre dernier, au centre de recherches ouest-africain (WARC) sis à Fann-Résidence, un panel sur la politique de santé au Sénégal.

Soucieuse de jouer son rôle de facilitation et d’accompagnement par rapport à l’élaboration et à l’évaluation continue des politiques publiques ayant un impact sur la santé des citoyens sénégalais, la COSAS a voulu apporter sa touche dans le débat sur la politique nationale de santé.

La politique nationale de santé est définie comme une vision pour la réalisation du plus haut degré de bien-être des populations et pour la mise à leur disposition des soins de santé de qualité et accessibles.

Curieusement, le seul document de politique de santé dont dispose notre pays date d’août 1989. Depuis lors, les gouvernements successifs n’ont jamais procédé à la réactualisation dudit document, abstraction faite de deux Lettres de Politique Sectorielle, datant l’une de 2005 et l’autre, de 2009. Il faut bien comprendre que la Lettre de Politique Sectorielle, qui ne constitue qu’une étape vers l’élaboration du Document de Politique proprement dit, présente le défaut d’être confinée dans les frontières du système de santé, laissant en rade plusieurs déterminants sociaux de la santé et l’opportunité qu’offrent d’autres secteurs pour l’amélioration de la santé des populations.

Les gouvernements se sont également attelés à la confection et à l’élaboration de plans et de programmes (PTA, PNDSS, PDIS, PIS, PRDS et  PDDS), qui constituent des outils d’opérationnalisation d’une politique.

Tous ces instruments (politiques, stratégies, plans et programmes sanitaires) devraient faire partie d’un processus, qui vise à aligner les priorités nationales sur les besoins réels de la population. Ils doivent recueillir l’adhésion de l’ensemble des acteurs du système de santé (gouvernement, des partenaires, de la société civile, du secteur privé, des acteurs et des bénéficiaires) et les associer dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique de santé, dans un esprit de dialogue et de concertation.

La politique de santé doit avoir comme finalité, de faire un meilleur usage de l’ensemble des ressources disponibles pour la santé en sorte que toute la population, où qu’elle soit, ait accès à des soins de santé de qualité et puisse, en conséquence, vivre plus longtemps et en meilleure santé

En conclusion, pour garantir une plus grande cohérence, de l’efficacité et de l’efficience à notre système national de Santé, la COSAS préconise de poursuivre, avec l’ensemble des bonnes volontés, le plaidoyer auprès des décideurs :

1) pour la réactualisation du document de politique nationale de Santé devant servir :

  • de base à la planification nationale dans la santé,
  • de première référence pour tous les acteurs qui interviennent dans les différents secteurs contribuant à la santé des populations.

2) Et la création d’un Conseil National de Santé (qui a existé en 1983) avec pour mission de garantir et d’améliorer la santé publique en formulant des avis scientifiques afin de guider les décideurs politiques et les professionnels de santé.

Extraits du rapport du panel

 

Pour plus d'infos, voir les liens suivants:

1- https://www.facebook.com/groups/suuxat/?ref=bookmarks 

2- https://cosassenegal.wordpress.com/ 

Panel de la COSAS au WARC Panel de la COSAS au WARC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.