moineau persan
Sepideh Farsi, Cinéaste
Abonné·e de Mediapart

82 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2014

Quand la police belge fait du préventif !

moineau persan
Sepideh Farsi, Cinéaste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bruxelles, 15 mai, Manif anti-TTIP ©ThomasOccupy © 

C'était hier à Bruxelles.

"L’Alliance D19-20", rassemblant des agriculteurs-trices, citoyen-ne-s, travailleur-ses, chômeurs-euses, artistes, représentant-e-s de syndicats, d’ONG, d’asbl, des collectifs de militants et d’activistes, etc. appelait à manifester contre "Le partenariat transatlantique (TTIP)" qui devait être négocié loin de tout débat démocratique, refusant de rencontrer ceux qui s’y opposent, par Karel de Gucht, Didier Reynders, Guy Verhofstadt, et d'autres décideurs, au palais d’Egmont pour le European Business Summit. 

La manifestation démarre à 8h du matin, et voilà qu'à 8h28, des manifestants sont bloqués et à 9h démarrent les premières arrestations.

cf. le fil info de la journée http://bxl.indymedia.org/

Voici le récit d'une amie bruxelloise qui s'y trouvait...

"Pour le reste, ce que je peux te dire, c'est que, justement, il ne s'est rien passé : la police a encerclé et arrêté les gens en début de manifestation, les a provoqué et arrosé alors qu'il n'y avait rien eu comme provocation de la part des manifestants.

je suis arrivée un peu en retard et du coup je ne faisais pas partie des encerclés (il y a eu trois ou 4 vagues d'arrestations), après on était tous assez troublé par ce qui venait de se passer, il y a eu un bon moment de flottement, avec une partie de ceux qui restaient qui est partie en direction des casernes où les autres avaient été emmenés et puis un groupe est allé devant el siège du parti socialiste, parti du bourgmestre de la ville de Bruxelles qui a ordonné ces actes de police, pour demander qu'une délégation soit reçue, je n'ai jamais vu autant de flics en civils dans manif : ils nous ont suivi jusqu'au parti, ils étaient au moins dix et nous quoi ? 50 ? Ce qui s'est passé ce matin est hallucinant. A chaque manif maintenant ils trouvent un truc pour arrêter des gens, mais en général c'est en fin de manif ou après et ils inventent des faits ou alors il y a réellement eu des échauffourées, mais ce matin, ce n'était pas ça du tout. ce sont des arrestations arbitraires de gens qui ne faisaient rien que de tenter de protester pacifiquement. là, c'est un tournant. dans la lutte comme dans les moyens. il faudra repenser ce qu'on fait autrement. sachant aussi que ce qui est perturbant c'est que le nombre de participants n'augmente pas de manif en manif. où sont "les gens" ?

bref

je ne sais pas parler de tout ça par mail, mais je vais t'envoyer le plus d'infos que je trouve


t'embrasse
xx

ps : j'ai appris aujourd'hui que les manifestations sont désormais interdites le samedi (jour de shopping) !!! "

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie