Nuit de vérité

Les nouvelles de l'Iran ont été si bouleversantes... j'ai manqué de souffle toute la soirée. Les Iraniens sont descendus dans la rue, à Téhéran et dans plusieurs autres villes. Mousavi était dans la rue aussi, paraît-il. Pas d'image de lui, mais on dit qu'il était dans la foule. Il s'est dit prêt à aller jusqu'au bout et a demandé à ses supporteurs de continuer le mouvement en faisant grève, s'il venait à être arrêté. J'ai reçu des tweets demandant comment se protéger contre l'acide jeté sur les manifestants par des hélicoptères, des mails demandant comment se protéger contre le gaz utilisé, plus fort que le gaz lacrymogène classique... J'ai vu une jeune femme mourir devant la caméra... Le régime a frappé de toutes ses forces, mais les Iraniens ont résisté. Le mouvement semble entrer dans une nouvelle phase.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.