Iran: le revers de la médaille

Il est vrai que la propagation d'informations sur le net, par des sites tels que Youtube, Facebook et notamment Twitter ont apporté une aide considérable aux contestataires iraniens, qui ont ainsi pu occuper l'espace médiatique international malgré le blocus du régime.

Il est vrai que la propagation d'informations sur le net, par des sites tels que Youtube, Facebook et notamment Twitter ont apporté une aide considérable aux contestataires iraniens, qui ont ainsi pu occuper l'espace médiatique international malgré le blocus du régime. Mais les avancées technologiques dans le même domaine ont également donné des moyens de contrôle et de détournement d'informations terrifiantes au même régime. En témoigne le paragraphe ci-dessous, extrait d'un article de Wall Street Journal (http://online.wsj.com/article/SB124562668777335653.html).

D'après les experts de technologie iraniens, à l'intérieur et l'extérieur du pays, les efforts du régime iranien vont bien au-delà du simple fait de bloquer l'accès à certains sites internet aux usagers. Le gouvernement iranien semble bien engagé dans une pratique appelé "deep packet inspection" qui consisterait non seulement à bloquer la communication, mais aussi à faire du "monitoring" pour accumuler des informations sur les internautes iraniens, voire même de modifier le contenu de l'information afin de "désinformer" les gens. Cette capacité de monitoring, du moins en partie, a été mise à disposition de l'état iranien par une "joint venture" de Siemens AG et de Nokia Corp. pendant le second trimestre 2008, selon Ben Roome, un porte-parole de la joint venture. M. Roome a ajouté que le "centre de monitoring", installé dans le monopole de télécommunincation du gouvernement iranien, faisait parti d'un plus grand contrat avec l'Iran qui incluait également le réseau de téléphonie mobile.

"Si vous vendez des réseaux, vous vendez intrinsèquement la capacité d'intercepter toutes les communications que ces réseaux véhiculent," a ajouté M. Roome.


Lire également "A deeper look at the iranian firewall" (http://asert.arbornetworks.com/2009/06/a-deeper-look-at-the-iranian-firewall/)

 

Iran's Web Spying Aided By Western Technology


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.