Images pour le confinement (12) - Sumayra court...

Ça se passait dans les vieilles ruelles du centre d'Antep, à 60 Km d'Alep et dont le parfum plane sur la ville. Antep (ou Gaziantep) a accueilli plus de 500000 réfugiés syriens depuis 2011. Avec Sumayra, on ne communiquait pas avec les mots, mais on arrivait à se comprendre. Le deal c'était qu'elle court et que j'essaie de l'attraper et la filmer. Prêt. Go! Et elle est partie.

Sumayra court © Sepideh Farsi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.