Double scrutins en Iran

Non-élections iraniennes...

L'œil rivé sur les timeline de twitter des activistes et observateurs iraniens, dedans comme dehors...

https://twitter.com/MeidoonWatch

https://twitter.com/alibangi

https://twitter.com/MajlisMonitor

https://twitter.com/aslnoozdah

https://twitter.com/icdiran

pour suivre de près ce double scrutin qui a commencé il y a environ 3 heures pour élire les membres de l'Assemblée des Experts (théoriquement en charge de désigner le successeur de Khaménéï) ; et les députés de l'Assemblée Nationale. Où le défi majeur des électeurs non alignés sur la ligne des conservateurs reste, comment choisir un candidat en l'absence de candidats, puisque 99% des candidats réformateurs ont été disqualifiés. Malgré cela, toutes les factions politiques, les réformateurs comme les conservateurs, appellent à voter.

Pendant ce temps, certains appellent encore à la libération des candidats réformateurs de 2009, Moussavi, son épouse Rahnavard, et Karoubi, littéralement enterrés chez eux depuis 5 ans. (Cyber Attaque du groupe SABA pour demander leur libération)

 

Libérez Moussavi ! Libérez Moussavi !
Ce vote sera encore une fois un "vote contre", afin d'éliminer les candidats favoris du Guide Suprême, Ali Khaméneï. Seule façon pour les iraniens de signifier leur dissension vis à vis de ce que le régime au pouvoir leur impose.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.