#PROUD350 - Solidaires et fiers de l'être !

"Vert" toujours... "Vert" toujours...

Mère ayant perdu son fils dans les évènements de 2009 Mère ayant perdu son fils dans les évènements de 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

Fier de #350 Fier de #350

 

 

 

 

Des centaines d'Iraniens (hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, mère ou frère de victimes des manifestations de 2009...) se sont rasé la tête depuis quelques jours et ce n'est qu'un début... À l’origine des faits: le tabassage systématique des prisonniers politiques du quartier 350 de la prison d'Evin (Téhéran) le 19 avril, sous prétexte d'une inspection pour confisquer les objets non autorisés en prison. Suite à ce tabassage, les autorités pénitentiaires leur ont rasé la tête pour les humilier et 32 d'entre-eux, parmi les plus grièvement blessés, sont transférés en confinement solitaire, sans recevoir de soins médicaux et sans droit de visite.

Puis, est venu la déclaration des autorités pénitentiaires montrant les objets confisqués dans un film à la télé iranienne. Parmi les objets, même des émetteurs et pleins de câbles et divers gadgets qu'on se procure avec difficulté, même en ville, alors on se demande comment les détenus se les ont procurés ? Cerise sur le gâteau: le ministre de l'intérieur déclare qu'ils ont même trouvé de l'alcool que les détenus auraient fabriqué avec leur ration hebdomadaire de fruits !

L'indignation est à son comble et voilà que vient la nouvelle de cette initiative citoyenne lancée sur FB. Rasons-nous la tête en solidarité avec les prisonniers du quartier 350. Le mouvement prend de l'ampleur... 4321 personnes à ce jour, se sont fait solidaires, s'affichant sur FB tête rasée par solidarité avec le hashtag: #proud350.

https://www.facebook.com/Hamrahe350Evin?fref=ts

Même si six des prisonniers transférés en solitaire sont revenus ce matin au quartier 350, on reste sans nouvelle des autres, dont certains, comme Saïd Matinpour, sont en grève de la faim depuis 2 semaines. La seule réponse du régime à l'indignation générale contre cette terrible attaque fut de nommer le directeur des centres pénitanciers au poste de procureur général de Téhéran ! Le président iranien, Hassan Rohani, s'étant abstenu de s'exprimer à ce sujet.

Une manifestation de soutien aux prisonniers de conscience du quartier #350 aura lieu devant le Parlement Européen à Bruxelles, le 8 mai 2014 à l'appel de nombreuses organisations culturelles et politiques iraniennes en Europe.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.