CONFÉRENCE : FUKUSHIMA 5 ANS APRÈS par YAYOÏ HITOMI

Une catastrophe sans fin... Témoignages.

LA MAISON DES PASSAGES & NOS VOISINS LOINTAINS 3.11

VOUS INVITENT

FUKUSHIMA, 5 ans après

Une catastrophe sans fin...

Samedi 12 Mars 2016

13h30 :: Accueil café - 13h45 :: Conférence

La Maison des Passages - 44 rue Saint Georges 69005 Lyon

Rencontre

avec Yayoi Hitomi, militante anti-nucléaire, résidant dans la Préfecture de Fukushima

Kurumi Sugita, Nos Voisins Lointains 3.11
et
Marie Augendre, géographe, pour le projet DILEM

Lectures

Fukushima Tchernobyl, les témoins parlent

Extraits de La supplication de Svetlana Alexievitch
et de témoignages issus du blog
Nos Voisins Lointains 3.11

Zone d'évacuation - Maison abandonnée depuis 2011 (Ville de Namië) © Chiharu CHUJO

« Comment fermer la plaie ? Comment pourrais-je rétablir mon cœur ?.... Personne ne continuerait à se fâcher contre ceux qui s’excusent sincèrement. On pourrait leur pardonner à un moment. Mais ni l’État ni Tepco n’expriment leurs excuses et c’est pour cette raison que nous ne pouvons pas pardonner, et c’est pour cela que nous portons toujours la plaie dans notre cœur. »

Mme Kaori KAWAI, déplacée de la ville d’Iwaki de la Préfecture de Fukushima (Blog Nos Voisins Lointains 3.11)

 

FUKUSHIMA, 5 ans après

Une catastrophe sans fin...

Les accidents nucléaires de Kychtym, Three Mile Island, Tchernobyl, Fukushima nous disent que les accidents nucléaires sont sans fin.

Le 11 mars 2011, à Fukushima, un séisme suivi d’un tsunami ont engendré la paralysie de la Centrale nucléaire et provoqué la fusion du cœur de ses trois réacteurs. La catastrophe a obligé des dizaines de milliers de personnes à partir de leurs maisons et coûte des dizaines de milliards de dollars. Le gouvernement japonais, comme tous les gouvernements, minimise et dissimule les conséquences de cet accident provoqué par ses choix industriels et technologiques. La seule chose surprenante dans la catastrophe de Fukushima, c’est qu’on puisse en avoir été surpris. Les signes avant-coureurs étaient tous là. Il suffisait d’en tenir compte au lieu de les ignorer.

Une multitude d’associations comme Nos Voisins Lointains 3.11 et d’individus comme Yayoi Hitomi ont pris la responsabilité de dire la vérité sur la catastrophe de Fukushima.
Ce sont eux qui prennent réellement en charge la souffrance des gens. Ce sont eux que nous recevrons le 12 mars à la Maison des Passages.

Nous avons également invité Marie Augendre qui nous présentera le projet DILEM - Déplacés et Indécis Livrés à Eux-Mêmes après l'accident nucléaire. Tout en donnant la parole aux habitants, cette recherche a pour objectif d’étudier les effets à long terme de la radioactivité et de l’exposition des populations, dont les effets socio-familiaux et communautaires.

Entrée libre / Réservation conseillée : 04 78 42 19 04 ou maisondespassages@orange.fr

Yayoi HITOMI est une habitante de la ville de Kôriyama (Préfecture de Fukushima). Elle était déjà engagée dans les mouvements anti-nucléaires avant l’accident du Fukushima Daiichi au mois de Mars 2011. Depuis cette catastrophe, ses activités se sont intensifiées à la fois dans des mouvements anti-nucléaires, citoyens et anti-militaristes. Elle travaille actuellement pour l’association environnementale Chikyûmura (Village Terre) comme rédactrice web.

Parmi les nombreux mouvements dans lesquels elle est engagée, nous pouvons citer : - Les Femmes de Fukushima contre le Nucléaire,

- Pour le démantèlement des réacteurs de Fukushima,
- Groupe de plaignants pour les poursuites
pénales des responsables de l’accident nucléaire de Fukushima,

- Groupe de soutien pour supprimer le seuil de radiation porté à 20 mSv / an... 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.