Monique Douillet
Collaboratrice (bénévole) à la revue écologiste et alternative S!LENCE
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2016

RETOURS FORCÉS DANS LES ZONES ÉVACUÉES DE FUKUSHIMA 2

Nous avons rapporté le mois dernier de quelle façon des citoyens suppléent aux carences et approximations des organismes publics en prenant de vraies mesures de la radioactivité. Parlons maintenant de la mobilisation que cette prise de conscience de la réalité cachée engendre.

Monique Douillet
Collaboratrice (bénévole) à la revue écologiste et alternative S!LENCE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Retours forcés dans les zones évacuées de Fukushima

2

Nous avons rapporté le mois dernier de quelle façon des citoyens suppléent aux carences et approximations des organismes publics en prenant de vraies mesures de la radioactivité.

Mme Yoshida a écrit* : SVP, faites savoir au public français que dans la ville de Koriyama, sur le chemin de l’école d'une longueur de 2,5 km, il existe des endroits où l'on détecte 100 fois plus de radioactivité qu’avant l’accident nucléaire.

Ces citoyens organisent également des "vacances sanitaires" pour la désintoxication des enfants. Comme le gouvernement ne reconnaît pas le risque sanitaire, ce sont des groupes de bénévoles qui s'en occupent. Parfois les écoles aussi prennent l'initiative de déplacer des classes à l’extérieur des zones contaminées.

Actuellement, il y a plus de 20 poursuites judiciaires dans le cadre de l’accident nucléaire. Nous avons établi un comité de coordination des groupes de victimes afin de créer un grand mouvement unificateur, dit M. Sakamoto* qui en est le leader. En voici quelques-unes :

A Namié, 117 habitants ont porté plainte contre TEPCO pour exiger que le taux maximum de décontamination revienne à 1 mSv/an d'ici à 2020 (il est actuellement à 20 fois plus). En cas d'échec de TEPCO, ils réclament 224 000 euros de dommages chacun. 480 autres habitants de la commune pourraient encore se joindre à cette plainte collective.

Minami Sôma, des actions de protestation ont été menées contre l’internationalisation et la généralisation du seuil de 20mSv/an qui se profile.

A Tsushima, 117 évacués-forcés ont déposé plainte au tribunal régional contre TEPCo, le 29 septembre 2015, réclamant la poursuite des recherches des responsables de l’accident nucléaire. C’est la 1re fois que des résidents de la zone difficilement récupérable passent à l'action. Ils réclament également une prise en considération de la situation de vulnérabilité de leurs familles. En effet, dans la plupart des cas, la mère et les enfants ont fui ; le père continuant à travailler sur le lieu d’origine pour subvenir aux besoins de la famille. Outre la contamination, dont les pères payeront les conséquences ultérieurement, le coût du double foyer met la famille en difficulté. Aujourd'hui, privés d'aide au logement, ils se trouvent contraints de retourner dans les territoires contaminés. A cela, il convient d'ajouter les effets psychologiques dûs à la séparation, sur les enfants et sur l'augmentation des divorces.

* Lettre adressée à l'association "Nos voisins lointains" à Lyon.

* L'entretien avec Ken Sakamoto a été publié dans L'Evacuate Fukushima.

Informations extraites de la conférence de Kurumi SUGITA, chercheuse au CNRS (retraitée) et de Marie Augendre, chercheur post-doctorant associé, MCF géographie, U. Lyon 2. Conférence organisée par Les Amis de la Terre-Lyon le 1er octobre 2015. Certains éléments proviennent de leur étude : Déplacés et indécis laissés à eux-mêmes depuis l’accident de Fukushima (DILEM) 2013.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato