NPA et France insoumise : incompatibles ?

J'ai comparé les programmes de Poutou 2017 et de l'Avenir en commun (version papier) pour l'élection présidentielle, sur les chapitres intitulés "combattre le réchauffement climatique" (NPA) et "La transition écologique, enjeu central" (France insoumise). Je me suis basé sur le premier, plus court, que j'ai repris point par point ci-dessous en comparant avec ce qu'on trouve dans le deuxième.

J'ai comparé les programmes de Poutou 2017 (ici) et de l'Avenir en commun (version papier) sur les chapitres intitulés "combattre le réchauffement climatique" (NPA) et "La transition écologique, enjeu central" (France insoumise). Je me suis basé sur le premier, plus court, que j'ai repris point par point ci-dessous en comparant avec ce qu'on trouve dans le deuxième (avec le n° de page concernée). C'est intéressant (à mon avis) et cela donne (Poutou d'abord / Mélenchon ensuite) :

* stopper tous les grands projets destructeurs imposés / arrêter les grands projets inutiles (p.77)

* un plan pour aboutir à 100 % d’énergies renouvelables en 2050 / 100% d'énergies renouvelables en 2050 (p.70)

* l’arrêt du nucléaire en moins de 10 ans / sortir du nucléaire (sans indication de délai mais avec des propositions plus précises, p.70-71)

* la fermeture immédiate de tous les réacteurs de plus de 30 ans / fermer Fessenheim immédiatement  - abandonner l'opération du grand carénage - abandonner les projets d'EPR (p.70)

* l’abandon des projets d’enfouissement des déchets radioactifs de haute activité / abandonner le projet d'enfouissement des déchets à Bure (p.70)

* la sortie des énergies fossiles / sortir des énergies carbonées en commençant par l'arrêt des subventions aux énergies fossiles et de toute exploration de gaz et pétrole de schiste et de houille (p.70)

* des économies : constructions sobres et accessibles, réhabilitation, isolation de l’existant / plan de rénovation écologique de tout le bâti (avec 5 mesures plus détaillées, p.71-72)

* réquisitionner les 3 millions de logements vacants / pas de réquisition, mais : interdire expulsions locatives - 200 000 logements publics par an pendant 5 ans - garantie universelle des loyers - plan d'éradication du logement insalubre - imposer hautes transactions immobilières - soutenir habitat participatif et coopératif (p.62)

* arrêt des productions inutiles et dangereuses avec la reconversion des travailleurEs /

* interdiction de la publicité / Lutter contre l'agression publicitaire et la marchandisation (4 mesures, p.117-118)

* fin de l’obsolescence programmée avec des produits durables, réparables et recyclables./ combattre l'obsolescence programmée ... (p. 75)

* Contre la précarité énergétique, nous proposons la gratuité des premiers kWh indispensables / instaurer une tarification progressive sur l'eau et l'électricité incluant la gratuité des quantités indispensables à une vie digne... (p.74)

* instaurer des transports en commun publics gratuits./ développer les transports publics écologiques

* en finir avec le tout-camion et réduire le transport de marchandises en localisant les productions, en supprimant le juste-à-temps et ses stocks roulants. / plan de développement de ferroutage pour réduire le transport routier de marchandises (p.72) - pénaliser les transports sur longue distance pour relocaliser les productions (p.73)

* rupture avec l’agriculture industrielle et la reconversion de l’agriculture en bio sur 10 ans / Pour une agriculture écologique et paysanne (4 mesures)

* interdire les intrants chimiques (engrais, pesticides, herbicides, fongicides…) et les OGM./ refuser les OGM, bannir les pesticides nuisibles ... (p.76)

* développer des circuits courts de transformation et de distribution. / favoriser les circuits courts, la vente directe, la transformation sur place ... (p.77)

* expropriation des grands groupes bancaires et financiers de l’énergie, de l’agro-industrie, de la distribution… / pas d'expropriation mais réquisition des entreprises d'intérêt général par l'Etat (p.46) - création de pôles publics dans l'énergie et les transports (p.48)

* création de services publics décentralisés sous le contrôle et la gestion des travailleurEs et des usagerEs / protéger les biens communs qui doivent être gérés démocratiquement, droit de propriété soumis à l'intérêt général, propriété commune protégée, services publics développés.

Que conclure ?

La différence entre Poutou-NPA et Mélenchon-France insoumise ne saute pas franchement aux yeux. Le NPA est plus radical sur certains points (les réquisitions de logements vacants, l'interdiction de la publicité, l'expropriation (et non nationalisation avec indemnisation) des grands groupes bancaires et financiers...) La France insoumise aborde davantage de questions et de façon souvent plus précise (ce qui n'apparaît pas ici, l'exercice ayant consisté à partir des seules propositions du NPA).

Au final ces programmes, sur ce chapitre au moins, sont très proches et ne semblent aucunement incompatibles. Il est difficile de comprendre comment on peut les voir défendus par deux candidats différents et concurrents.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.