Pourquoi je me désabonne de Mediapart

Abonnés depuis 2008, nous avons décidé, ma femme et moi, de nous désabonner.

Mediapart a longtemps été pour nous une source d'information et de points de vue appréciable.


Il reste bien sûr pas mal d'articles et de  billets de blog intéressants. Mais depuis quelque temps nous nous trouvons en désaccord avec le contenu de beaucoup d'articles. A cela s'ajoutent la condescendance de certains journalistes, voire à l'occasion d'Edwy Plenel lui-même vis-à-vis de ses lecteurs et abonnés, et le ton fielleux de trop de commentaires, qui finissent pas rendre déplaisante la lecture du journal.

Dernier accident de parcours en date : la qualification par François Bonnet, dans deux de ses articles au moins, de Macron comme "centriste".

Le porte-parole du libéralisme mondialisé avec le sourire, le co-auteur de la casse du code du travail, celui qui ne veut pas entendre parler de pénibilité du travail, qui veut faire de la France une start-up nation, qui privatise à tout va, qui exhorte les jeunes Français.es à vouloir devenir milliardaires, qui rassure le MEDEF, serait donc au centre ?

Je n'ai jamais bien su ce qu'était le centrisme, mais à lire les propositions de Macron et à entendre ses déclarations, il me semble qu'il est bien à droite, au service de cette droite "libérale", "moderne" et "décomplexée" dont l'unique souci est de faire des affaires et de gagner de l'argent, toujours plus d'argent, sans être embêtée par les "archaïsmes" de réglementations et de lois sociales et environnementales et de concepts politiques "d'un autre âge".

Quand on persiste à classer M. Macron au centre (par habitude, par paresse intellectuelle ou de propos délibéré ?), cela rassure et endort certains électeurs peu au fait de ses intentions réelles : on ne risque pas grand-chose à voter pour lui puisqu'il est "au centre". Et là, Mediapart ne fait pas le boulot qu'on en attend, qui serait justement de détromper les lecteurs au lieu de contribuer à l'enfumage médiatique généralisé sur les enjeux politiques.

Désormais je verserai l'équivalent de mon abonnement, soit 108 € par an, à d'autres moyens d'information plus attentifs ou plus scrupuleux. Dieu merci ils ne manquent pas, mais manquent tous d'argent.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.