Rêvez d'amour !

Rêvez... Rêvez d'amour... D'un grand amour... Rêvez d'une rivière en songe d'amour... Ou d'un songe en bord de rivière... Rêvez de quelque fluet souvenir... Mais rêvez !

Rêvez d'amour !

Rêvez
Rêvez d'amour
D'un grand amour
Enivrez-vous d'un poème
A la Verlaine
A la Khayyam
Ou à toute autre
Nostalgie
Mais rêvez

Rêvez
Rêvez d'amour
D'un grand amour
Rêvez d'une rivière en songe
D'amour
Ou d'un songe en bord
De rivière
Rêvez de quelque fluet
Souvenir
Mais rêvez

 Rêvez
Rêvez d'amour
D'un grand amour
Et tenez haut vos rêves
D'amour
Rêvez quand vous êtes
En amour
Et aimez quand vous êtes
En rêve
Mais rêvez

Le tableau au-dessus de ma cheminée est de l'artiste Sylvain Felez, pour sa Jeanne, tous deux de Calais. Et ma chambre aussi était à Calais, dans leur maison.... euh... est toujours à Calais (je ne veux fâcher personne). Et leur beau jardin aussi est à Calais, Et c'est là où tous les matins, j'écrivais mes chroniques quotidienne en larmes et en solitude, avant d'aller affronter ces jungles de sauvages qui viennent troubler notre douce quiétude de leurs regards d'exilés de tout, parfois de morts-vivants, eux qui fuient lâchement des guerres et des famines que nous leur faisons, nous autres civilisés, non pas méchamment - j'en témoigne en ce jour de Noël- mais juste parce que notre petit bonheur à nous autres est à ce prix.
Je me souviens : tous les soirs Jeanne et son Sylvain me retapaient de toutes mes peines, afin que je puisse y retourner le lendemain, me peiner encore plus.
Ceux-là qui viennent de leur sauvagerie, ce sont les miens
Ceux-là qui les maltraitent comme on maltraite des bêtes nuisibles, ce sont aussi les miens
Et ceux-là qui m'accueillaient le soir à leur table et dans leur cœur, ce sont surtout ceux-là qui sont mes miens.
PS : Le tableau dont j'ai hérité est né d'un caprice éhonté. Dans le jardin, Sylvain avait peint une grande fresque murale pour que Jeanne la voie tous les matins : un grand amour suffit. Et moi je me montrais tous les jours jaloux de ne pas pouvoir vivre avec une telle fresque (il a dû m'échapper de nombreux Pff).

mon salon avec tableau de l'artiste Sylvain Felez © Mustapha Kharmoudi mon salon avec tableau de l'artiste Sylvain Felez © Mustapha Kharmoudi

Si bien que cet amour de Sylvain m'a surpris le jour de mon départ : il avait fait à la hâte et en cachette dans son atelier cette miniature.
Je me souviens
(MK, le 24 décembre 2020)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.