Nadia AGSOUS
Journaliste/ Ecrivaine
Abonné·e de Mediapart

64 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 mai 2022

Abdelmalek Sayad présenté par Eric Fassin au Maltais rouge : 06/5/22

Vendredi 6 mai 2022, 19h00, au Maltais rouge – 40 rue de Malte – 75011 (métro Oberkampf), Eric Fassin présentera le livre posthume de Abdelmalek Sayad : « Femmes en rupture de ban. Entretiens inédits avec deux Algériennes ». La rencontre sera animée par Nadia Agsous, Dédicace de l’ouvrage et collation. Entrée libre. Evénement organisé par l'Association France-Algérie (AFA)

Nadia AGSOUS
Journaliste/ Ecrivaine
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’AFA est heureuse de vous inviter à la rencontre-débat autour du livre de feu Abdelmalek Sayad, « Femmes en rupture de ban. Entretiens inédits avec deux algériennes » (Editions Raisons d’agir – novembre 2021), avec la participation :

Eric Fassin, Professeur des universités au département de science politique et au Département d’études de genre à Paris-, co-directeur du Département d’études de genre et Chercheur au Laboratoire d’études de genre et de sexualité (CNRS / Paris 8). Il est aussi auteur de plusieurs ouvrages dont « Populisme : le grand ressentiment », éditions textuel, 2017.

L’ouvrage livre des entretiens menés par Abdelmalek Sayad, sociologue de l’émigration et de l’immigration, à la fin des années 70 et aux débuts des années 80, auprès de deux femmes algériennes, Ourida et Fatiha. Ces deux entretiens, l’un intitulé : « Moi, je suis l’homme et la femme de la maison », et le second, « Moi, j’aurais voulu être un garçon », traitent de question de genre et de sexualité. Ils sont présentés par Eric Fassin et Salima Amari. Ils sont suivis d’un entretien mené auprès de Tassadit Yacine, anthropologue à qui A. Sayad avait confié l’entretien qu’il avait réalisé avec Ourida.

Ourida et Fatiha sont des femmes en « rupture de ban ». Elle ne se conforment pas à la norme par leur comportement et par leur parole. Par leurs mots et leurs actions, elles affichent une forte volonté de s’affirmer comme des personnes singulières.

Ces deux entretiens apportent un nouvel éclairage sur la sociologie de A. Sayad. Ils proposent une relecture de son oeuvre qui « résonne avec l’actualité des études de genre ». E. Fassin et S. Amari le positionnent comme un sociologue du genre. A ce sujet, ils écrivent dans l’introduction du livre :  « Dans les années 1970, Sayad fait place, dans ses enquêtes, aux femmes et au genre (…). (…) quitte à surprendre, on peut même le considérer, en France, comme un pionnier en la matière. »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix